La Marche du crabe, T1 : la Condition des crabes - Par Arthur de Pins - Soleil Noctambule

13 décembre 2010 2 commentaires
  • Le papa des [Péchés Mignons->art10863] et de [Zombillenium->art10672] adapte lui-même le court-métrage couronné de prix qu'il avait réalisé en 2003. Une vision passionnante de crabes destinés à marcher toujours dans la même direction, et qui offre une belle réflexion sur notre condition humaine. [Une sélection méritée au festival d'Angoulême->art11085].

Sur les plages de l’estuaire de la Gironde, une sous-espèce de crustacés totalement idiots est victime d’une tare génétique depuis des millions d’années : ils ne peuvent changer de direction et sont condamnés à marcher toute leur vie en suivant la même ligne droite.

Un été comme les autres, alors que les vacanciers viennent planter leurs parasols et tremper leurs mollets dans l’eau vaseuse du littoral, trois de ces crabes vont changer la destinée de leurs congénères...

La Marche du crabe, T1 : la Condition des crabes - Par Arthur de Pins - Soleil Noctambule
Humour, imagination, sens du dialogue et du mouvement !

La collection Noctambule se distingue actuellement par la profondeur de vision d’auteur qu’offrent ses artistes. Après l’adaptation littéraire, c’est le cinéma qui est à l’honneur, car Arthur de Pins adapte son propre court-métrage qui avait été récompensé pas moins que 51 fois, notamment par le Prix du public au festival d’Annecy.

Alors que l’adaptation en long métrage est en cours, on pouvait se demander si le récit de ces crabes à la direction inamovible était symbolique d’un thème qui se répète.

"Non, car il s’agit d’un tout nouveau projet", nous répond l’auteur. "Les dessins sont non seulement nouveaux, mais totalement différents puisque dessinés sur Illustrator et en couleurs. Pour le scénario, bien sûr, je reprends le principe des crabes qui ne peuvent pas tourner. Mais cette fois, il y a des personnages récurrents et aussi des humains. À l’époque du court-métrage, j’avais imaginé deux suites. Faute de temps, je n’ai jamais pu les concrétiser en film, mais il y a deux ans, j’ai écrit la "grande histoire" sous forme de BD, et envoyé ce story-board à des éditeurs. Et c’est Noctambule qui a accepté les 322 pages, en couleurs, et divisées en trois tomes."

Après une introduction mesurée présentant la condition des crabes (d’où le titre de ce premier tome), le récit prend rapidement son rythme de croisière, marquant la rencontre et la solidarité de deux d’entre eux, tandis que le champ s’agrandit pour englober les humains mêlés à ce microcosme.

De Pins réussit un double challenge : il parvient tout d’abord à maintenir le dynamisme de son film grâce à un découpage très précis, donnant un réel effet d’animation à son dessin. De plus, en jouant sur les protagonistes humains, on se rend compte de la relation symbolique entre ces "marcheurs-à-sens-unique" et les hommes que nous sommes.

Les deux prochains tomes devraient encore élever le niveau. À ne pas rater !

Le court-métrage de la Marche du crabe

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

Visiter le site d’Arthur de Pins et celui dédié au film la Marche du crabe.

 
Participez à la discussion
2 Messages :