La carte Majeure - Donjon Monsters, n°3 - Andreas, Sfar et Trondheim

26 février 2003 1 commentaire
  • Si vous ne suivez pas la série "Donjon" depuis le début, passez à l'écran suivant: cette anti-série qui tire les titres plus vite que son ombre est un véritable labyrinthe constitué de sous-séries (cinq!!!) qui s'imbriquent les unes dans les autres, avec comme unique point commun entre tous les volumes un scénariste, Lewis Trondheim, et pour les mettre en images, une brochette de dessinateurs les plus variés.

Marvin Rouge escorte les femmes du village jusqu’à la savane.

Mais bientôt les catastrophes se multiplient : le jour se lève, la Terre tourne et Orlandow, un magicien sorti des flammes, explique à Marvin Rouge que Terra Amata s’est désagrégée en de multiples morceaux.

Autant d’aventures pour Marvin Rouge qui part en quête de la nouvelle carte du monde.

(par Patrick Albray)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Arrivée, dans la saga des "Donjon", d’un des plus brillants et des plus méconnus des dessinateurs actuels, le formidable Andréas, qui signe ici un bel exercice de style. Son inspiration lovercraftienne, son dessin réaliste, ses mises en page casse-gueule, ne cadraient pas vraiment avec une série née dans un style humoristique. Et pourtant ! Le mariage est parfait, entre l’humour cruel de Trondheim et les prouesses graphiques d’Andréas, qui nous offre les plus belles scènes depuis la création de la série. Tout en parvenant à donner à son trait une tonalité humoristique à laquelle le dessinateur de Rork et de Capricorne ne nous avait pas habitués. Une très belle surprise !

Lire un extrait

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • Mon pauvre ami,
    Donjon est le fruit de la collaboration entre DEUX scénaristes : lewis Trontron certes mais aussi Joann SFAR. Et c’est bien cela qui rend son univers aussi riche.
    Pour le reste je ne trouve pas que la carte majeure soit une si grande réussite. Quant au fait que Donjon soit une série "comique", là aussi on peut discuter. C’est un peu limitatif ne trouvez vous pas ?

    Répondre à ce message