La rentrée de Glénat manga

12 août 2020 0 commentaire
  • L'éditeur de "One Piece" nous prépare quelques belle sorties pour la rentrée 2020, qui sera toutefois placée sous le signe de la sécurité et des valeurs sûres : peu de nouvelles séries, mais des suites à foison des plus grands succès de l'éditeur : "Dr. Stone", "Gunnm" et "Ranma 1/2" en tête.

La rentrée de Glénat mangaPour recoller les pots cassés après la saison morte due au Covid-19, Glénat manga choisit de se reposer sur ses acquis et de rester dans sa zone de confort, pour limiter au maximum les risques en cas de deuxième vague de coronavirus.

Seulement deux nouveautés sont donc à attendre pour septembre. Tout d’abord, Ashidaka - the Iron Hero, version papier du manga numérique steampunk dont nous vous parlions durant le confinement. À noter qu’une édition de luxe du tome sera également proposée à la vente le jour de la sortie (16/09/2020). Également, le premier tome d’une nouvelle série L’Oxalis et l’or est prévu pour le 16/09/2020.

Pour accompagner ces nouveautés, on retrouvera dans nos librairies du très classique : Dr Stone T. 12 (02/09/2020), Gunnm Last - Order Edition originale T. 10 (16/09/2020) et Ranma 1/2 - Édition originale T. 16 (16/09/2020).

Préparez vous également pour Artiste, un chef d’exception T. 5 (02/09/2020), le très attendu Le Japonais en manga - nouvelle édition T. 2 (02/09/2020), le troisième tome de la série Le chat aux sept vies (02/09/2020), Tokyo Revenger T. 8 (02/09/2020), et Les Enfants de la baleine T. 15 (16/09/2020).

Parmi les titres annoncés, un dernier en particulier retient notre attention : Shadows House T. 3 (02/09/2020), suite de la petite bombe signée So-ma-to dont les deux premiers tomes nous avaient véritablement conquis. À voir si l’essai sera transformé dans la suite.

Pas de nouveau One Piece en septembre cependant, il faudra attendre le 7 octobre pour découvrir la suite des aventures de Luffy et compagnie sur l’île de Wano.

Avec ces sorties prévues pour septembre, on voit bien que Glénat fait le choix de se focaliser sur ses points forts, quitte à nous préparer une sortie sans gros coup d’éclat. À l’exception peut-être d’Ashidaka, on ne discerne pas vraiment de grosse nouveauté attendue vraiment "hypante", qui arriveront on l’espère plus tard dans l’année. Avec le risque d’une deuxième vague épidémique qui plane, et l’incertitude ambiante qui en découle, on comprend aisément la stratégie de l’éditeur, qui garde encore ses as dans la manche pour la suite de l’année.

(par Jaime Bonkowski de Passos)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?