Le Monde à l’envers - Par Romain Pujol & Horne - Soleil

26 octobre 2020 1 commentaire
  • La célèbre chaîne Youtube aux trois millions d'abonnés débarque en bande dessinée. Et pour une fois, on trouve que ce transfert est plutôt réussi !

Bienvenue dans un univers où la parodie règne en maître ! Au menu : les savoureuses transformations de nos émissions préférées et leurs coulisses !

Au programme : "Koko Lanta", "Pascal mon grand frère", "Cauchemar au restau", "Super Taty", "L’Amour est dans le foin", "C’est pas propre", "Un dîner presque pas fait" ou même "Qui peut épouser mon Fils ? " On retrouve aussi Sidney, la star de la télé-réalité qui a sa langue partout sauf dans sa poche !

Le Monde à l'envers - Par Romain Pujol & Horne - Soleil

Normalement, les albums tirés de blogs ou chaînes Youtube sont réservés à un public que l’on peut qualifier « d’initiés ». De notre côté, nous n’avons jamais compris ce que Roger et ses humains de Cyprien proposait de révolutionnaire. Quant à l’album de Bapt & Gaël, comme nous l’écrivions précédemment : « Pour tous ceux sont fans de bande dessinée et qui ne connaîtraient pas encore Bapt & Gaël, en un mot comme en cent : F-U-Y-E-Z ! »

Mais cette fois, nous sommes heureusement confrontés à l’exception qui confirme la règle. Car au lieu de présenter uniquement le cadre de leurs délires perso, les auteurs et youtubeurs abordent un domaine qui touchent une plus grande majorité, à savoir la télé-réalité qui envahit progressivement nos écrans depuis une vingtaine d’années.

Certes, ceux qui n’ont pas vu les vidéos devront faire connaissance avec la pouf Sidney et son mec Vince, mais comme ils reviennent régulièrement, la sauce prend. Et de sauce, il est question, car l’une des meilleures parodies reste sans doute celle du chef Etjtebaise dont les colères le font passer pour un sadique. Mais les auteurs n’en oublient pas Denis Brognard, Christina, Pascal mon grand frère, Super Taty et les autres.

Une partie du mérite en revient également à Horne qui, loin de son univers traditionnel, parvient à composer de vraies planches très lisibles, et des caricatures de présentateurs TV à la fois reconnaissables sans tomber dans le décalque de photos, avec une vrai présence, et des expressions faciales qui déclenchent le rire.

Si l’on n’évite pas quelques gags téléphoniques, l’ensemble est d’un bon niveau. Et certaines pleines pages qui ne servent que d’amuse-bouche sont relevés par quelques strips bien sentis. Des changements de rythme et une alternance de présentation qui impulsent un vrai rythme dans l’album.

Enfin, même si certaines vannes ou mises en situations sont assez trash, il y a toujours un semblant de vérité, comme le fait que Christina veuille juste qu’on s’habille comme elle, ou qui dénoncent le superficialité de certains. De quoi éviter de tomber dans le blague nulle, ou la critique gratuite. Bref, pour la première fois depuis que ce type d’adaptation est arrivé dans la bande dessinée, non seulement on trouve cela nettement meilleur que ce qu’on nous a servi précédemment, mais on en redemande.

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Tous les visuels sont : © Editions Soleil, 2020 – Pujol, Horne.

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • Vraiment ?
    27 octobre 16:28, par Lolent

    Pardon, mais quoi d’original dans les planches présentées ? Soit c’est très mal choisi soit cette critique est très condescendante.
    La bise !

    Répondre à ce message