Adulte

Les Filles du dessous - par Gaudin & Siteb - Kennes

Par Charles-Louis Detournay le 26 septembre 2022                      Lien  
Beau coup de la part de Kennes, qui bénéficie sur ce titre d'un scénario intéressant ainsi que d'un beau dessin. L'éditeur parvient surtout à placer son album comme interdit au moins de 16 ans, et donc pas exactement dans la section "adulte", lui offrant ainsi beaucoup plus de visibilité, ce qui n'est pas nous déplaire !

Sylvia, comptable et secrétaire de direction dans une société de lingerie, partage un appartement avec sa sœur, Cindy, serveuse dans une boîte de nuit. Les deux sœurs sont pourtant très différentes l’une de l’autre. La blonde Sylvia est plus réservée et mène une vie rangée, tandis que la rousse et volcanique Cindy profite de tous les plaisirs de la vie. Cette dernière collectionne en effet les aventures avec les hommes et les expériences sexuelles en tout genre.

Lors d’une séance photo visant à promouvoir la nouvelle collection de la société de lingerie où travaille Sylvia, la mannequin engagée pour l’événement fait un malaise à cause de son régime alimentaire. Seule solution pour sauver la campagne de lingerie et du coup la société : Sylvia est obligée de prendre sa place ! Mal à l’aise, la jeune femme s’exécute pourtant, à la surprise de ses collègues car si elle n’a pas la taille mannequin, elle parvient à bien mettre en valeur la collection... même si c’est en 38 !

Les Filles du dessous - par Gaudin & Siteb - Kennes

Ravi du shooting, le directeur de la société offre à Sylvia l’opportunité de créer la prochaine collection de la marque. Si cette dernière est ravie du défi, elle doit bien avouer qu’elle n’y connaît pas grand-chose. Cindy, bien décidée à aider sa sœur, lui conseille d’oser un style "coquin" . Pour lui donner de l’inspiration, elle l’emmène alors dans un sexshop un peu particulier...

Décidément, le renouveau de la collection "Joker" chez Kennes nous satisfait de plus en plus ! Faut-il y avoir l’apport ultra-qualitatif de la directrice de collection en la personne de Katia Even ? Sans doute ! Mais n’oublions pas bien entendu l’implication des auteurs, qui permet de moderniser l’humour érotique sans tomber dans la vulgarité.

L’héroïne du précédent Erotopia travaillait dans une société de sex toy, et dans ce cas-ci, c’est la lingerie qui est à l’ordre du jour. La comparaison s’arrête là, car si le premier abordait un aspect plus déluré dans un style humoristique, le graphisme semi-réaliste de Siteb convient parfaitement au scénario de l’expérimenté Jean-Charles Gaudin.

Les Filles du dessous se concentre en effet sur les relations entre les deux sœurs et leurs visions assez différentes à propos du sexe. Ce qui donne l’occasion d’échanges humoristiques, mais permet également de les confronter à la société de manière générale, en la présence des voisins de ces dames, et de leurs parents.

Subtilement, Gaudin égratigne l’hypocrisie actuelle où la pudibonderie de bon ton s’affiche plus ostensiblement que la vérité sous les couettes. Il en profite aussi pour aborder la question des mensurations des mannequins, rappelant ainsi qu’il ne faut s’y fier pour être belle et bien dans sa peau.

Siteb met parfaitement en scène cette chronique sexuée de notre société. Son trait est léger, plein de finesse, et il gère parfaitement la densité du scénario. En effet, comme pour Erotopia, Kennes a décidé de travailler sur un format de trente planches... sauf que Gaudin semble avoir maintenu la quantité du 46 pages ! Du coup, le lecteur profite d’une véritable histoire, bien composée et fort bien rendue par le dessinateur, assisté par Manon Duverdon aux couleurs.

La cerise sur le gâteau demeure la performance du traitement général : certes on parle de lingerie et de plaisir, mais à aucun moment on ne voit un sexe ou un gros plan équivoque. Ce qui permet à l’éditeur de place un "interdit aux moins de 16 ans" sur le 4e plat, et de se ranger dès lors dans une section plus accessible des librairies. Pour autant, la couverture reste des plus explicites. L’éditeur parviendra-t-il à éviter d’être catalogué comme BD érotique ? Franchement, nous l’espérons, car la qualité du scénario et du dessin mérite amplement d’être découverte par le plus grand nombre. Quant à la couverture et au 4e de couv, pour notre part, nous les trouvons très classes... et même magnifiques !

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782380756623

PAR Charles-Louis Detournay  
A LIRE AUSSI  
Adulte  
Derniers commentaires  
Newsletter ActuaBD