Les Six Destinées T1 & T2 - Par Sayuki - Doki-Doki

16 novembre 2016 0 commentaire
  • Shonen fantastique à la manière de Blue Exorcist, "Les Six Destinées" propose une action à la fois sombre et percutante, brodant autour du mythe bouddhique de la Roue de l'Existence. Mais le titre peine dans le même temps à offrir une trame ou des personnages réellement originaux.

Dans un monde qui évoque une sorte de Japon traditionnel fantasmé, la nuit appartient littéralement à d’inquiétantes créatures à l’aspect de corbeau : le "Gedô". L’humain qui se risque hors de chez lui aux heures nocturnes, ou qui a le malheur d’inviter à entrer dans son foyer ces êtres trompeurs ne manquera pas de connaître un destin funeste.

C’est dans ce contexte que nous suivons le périple de deux enfants maudits : Miroku et sa petite soeur Hifumi. Pour avoir accidentellement libéré Sutoku le Roi des Gedô, jusqu’à lors scellé, Miroku se voit partiellement transformé en Gedô tandis qu’Hifumi se trouve hantée par une puissance démoniaque. Les deux enfants trouvent refuge au sein d’un groupe qui lutte contre les Gedô : "Rikudô".

Les Six Destinées T1 & T2 - Par Sayuki - Doki-Doki

C’est ainsi que notre série raccroche la thématique bouddhique qui lui donne son titre des "Six Destinées". Le Rikudô, ou les Six Voies, ou encore la Roue de l’Existence, désigne les six mondes dans lesquels se réincarnent les êtres en fonction de leur karma. Dans notre manga, il s’agit de voies suivies par les personnages et leur octroyant divers pouvoirs.

L’inspiration bouddhique s’avère donc pour l’heure essentiellement une toile de fond légère, surtout prétexte à mettre en place une typologie de capacités et caractérisation pour les héros. C’est que le titre s’offre comme un shonen d’action, avec son lot d’affrontements contre des créatures féroces.

Et c’est là que le bât blesse : si la dynamique s’avère globalement bonne, personnages et situations ont déjà été vus et revus. Les Six Destinées s’inscrit dans la filiation de Blue Exorcist, qui lui-même lorgnait déjà du côté D. Gray-Man. Et rien que cette année d’autres série semblent construites sur des schémas assez similaires, et souffrant du même défaut d’originalité, comme Akatsuki par exemple. Le shonen s’y teinte d’une aura non seulement fantastique, mais aussi assez sombre, ménageant une place réelle aux développements tragiques. De quoi susciter un intérêt ponctuel, mais peut-être pas rendre impérissable la lecture.

Libération de Sutoku par la faute de Miroku
© Sayuki 2015

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Les Six Destinées T1 & T2. Par Sayuki. Traduction Arnaud Delage. Doki-Doki. Sorties le 7 septembre 2016 (tome 1) et le 9 novembre 2016 (tome 2). 192 pages. 7,50 euros.

Commander le tome 1 chez Amazon ou à la FNAC
Commander le tome 2 chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?