Les débuts d’Hergé du dessin à la bande dessinée

17 février 2000 0 commentaire
  • Hergé a eu une vie avant Tintin, c'est évident. Tout le monde a entendu parler de "Totor" et, éventuellement, de ses illustrations pour les revues scoutes. Mais on ignorait l'ampleur de ces travaux. Ce livre en retrace toute l'évolution, depuis le premier dessin connu d'Hergé jusqu'à "Tintin au pays des Soviets".

<<— Contrairement à ce que tout le monde croit, ce n’est pas le 10 janvier 1929 qu’est apparu, pour la première fois TINTIN, mais une semaine auparavant, dans un dessin d’annonce.

Un dessin d’enfant au dos d’une carte postale. Naturellement beau, comme tant de dessins d’enfants. Mais il est dû à un petit Georges qui allait devenir Hergé, le plus célèbre créateur de la bande dessinée européenne. C’est le tout premier dessin laissé par Hergé.

Philippe Goddin, secrétaire général de la Fondation Hergé, est un homme heureux. Il a pu, durant des années, contempler tout ce qu’Hergé a dessiné, inventé, écrit depuis son enfance. Son livre, premier tome d’une collection qui retracera toute sa carrière, est un véritable musée. On y découvre des documents rarissimes, des photos d’Hergé enfant, adolescent, scout, militaire, ... On y trouve tous ses premiers travaux, les illustrations des revues de scouts, celles des rubriques du journal "Le XXe siècle", ses premières bandes dessinées, la transformation progressive de ses personnages vers celui de Tintin. Surprise ! On y voit que Milou est apparu bien avant lui, même s’il ne portait pas encore son nom.

Mais Philippe Goddin ne se contente pas d’accumuler les documents. Son commentaire, érudit, montre les différentes influences qu’il a subies, de même qu’il analyse l’évolution de son dessin, sa découverte progressive des techniques de narration, son inventivité de plus en plus féconde. Qui transforme l’illustrateur en "dessinarrateur", comme le qualifie l’auteur.

Le livre se termine sur une citation d’Hergé qui, en 1969, à un journaliste qui lui demandait d’imaginer ce que serait la bande dessinée à la fin du siècle, répondait "Peut-être - sans doute - aura-t-elle trouvé son Balzac. Un créateur qui, doué à la fois sur le plan graphique et sur le plan littéraire, aura composé une véritable oeuvre." Qui osera nier que la bande dessinée a trouvé, en Hergé, son premier Balzac ?

Dessins d’Herge © Moulinsart

(par Patrick Albray)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Les Débuts d’Hergé par Philippe Goddin Editions Moulinsart
Découvrir un extrait et/ou commander sur Internet

  Un commentaire ?