Actualité

Placid et Muzo sont orphelins

Par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 2 juin 2022                      Lien  
Jacques Nicolaou, qui a été pendant 38 ans le dessinateur de Placid et Muzo, s’est éteint ce lundi 30 mai à l’âge de 91 ans à Saint-Georges-de-Didonne en Charente-Maritime. Ses personnages Placid et Muzo, un gros ours débonnaire et un renard futé, avaient fait les belles heures de Pif Gadget où son style rond correspondait parfaitement à la charte graphique humoristique du journal.

Jacques Nicolaou était né le 7 octobre 1930 à Châtenay-Malabry, une banlieue marquée à gauche jusque dans les années 1980. Dessinateur industriel de formation, il entre aux éditions Vaillant en 1955, pour animer les jeux de Pif le chien. Une page de jeux qu’il animera longtemps en parallèle avec ses gags, inventant, en bricoleur, un bon nombre de gadgets pour l’hebdomadaire mythique : les pois sauteurs du Mexique ou les « Pifises » ? C’est lui !

Ce n’est qu’à la fin de 1958 que José Cabréro Arnal, le créateur de Pif le chien, lui confie de continuer le dessin de la série Placid & Muzo, qu’il a créée avec le scénariste Pierre Olivier. Il l’animera jusqu’à la fin des années 1980, au moment où Pif Gadget s’arrête.

Placid et Muzo sont orphelins

Placid, comme son nom l’indique, se laisse vivre, il est goinfre et flemmard, tandis que son partenaire est futé et quelquefois péremptoire mais, en clown sérieux, il est souvent la victime de la situation. Le duo est entouré d’une ménagerie composée de neveux et d’autres animaux assez loufoques. Ses gags légers et agréables ont constitué avec Pif le Chien, Le Concombre masqué de Mandryka et Gai Luron de Gotlib, les figures incontournables de l’hebdomadaire du Parti Communiste français qui tenait avec ces productions à rendre la pièce au très américain -et donc capitaliste- Journal de Mickey.

DR

Nous l’avons croisé plus d’une fois en festival, notamment à Angoulême à une centaine de kilomètres du petit village de Saint-Georges-de-Didonne où il vivait, en Charente-Maritime à côté de Royan. Chaque année un « musée éphémère » lui est consacré l’été. C’était un homme charmant à qui l’on doit de précieuses et joyeuses heures de lecture.

L’Hommage de Fred Boot

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN :

Photo en médaillon : Jean-Pierre Faure.

Placid et Muzo ✏️ Jacques Nicolaou à partir de 10 ans Humour France Décès 2022 🛒 Acheter 📖 Feuilleter
 
Participez à la discussion
3 Messages :
  • Placid et Muzo sont orphelins
    7 juin 2022 23:24

    Hommage à lui et remerciements pour tous ces souvenirs de lecture et d’amusement lorsqu’au grenier chez ma grand-mère, je piochais dans la collection de Pif Gadget de mon cousin. Tous ces grands professionnels qui ont marqué notre enfance disparaissent peu à peu et s’ils ne seront pas tous réédités, ils auront néanmoins laissé une trace inoubliable dans nos imaginaires et une influence parfois insoupçonnée dans nos propres travaux. Au revoir Nicolaou, Placid et Muzo.

    Répondre à ce message

  • Placid et Muzo sont orphelins
    9 juin 2022 15:54, par PATYDOC

    Il a aussi commis, si je ne me trompe, quelques reprises d’Arthur le fantôme de Cézard

    Répondre à ce message

    • Répondu le 9 juin 2022 à  19:27 :

      Alors ça si c’est vrai, vous m’étonnez, je n’ai jamais vu les planches que vous évoquez. Si c’est le cas, l’enjeu était de taille car Cézard était un sacré bon dessinateur.

      Répondre à ce message

PAR Didier Pasamonik (L’Agence BD)  
A LIRE AUSSI  
Actualité  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD