Théodore Poussin - T12 : « Les Jalousies » - Par Frank Le Gall - Dupuis

29 mars 2005 1
  • Se plonger dans un album de Théodore Poussin constitue un plaisir intense. Frank Le Gall a imposé son personnage fétiche au cours des deux dernières décennies, puis s'est consacré à d'autres projets : une série pour la jeunesse ({Les Barbutins}, chez Delcourt) et une autre consacrée à l'humour « sombre » ({Petits Contes Noirs} avec Pierre Le Gall, chez Dargaud).

Avant ces diverses expériences, Frank Le Gall fut avant tout l’un des premiers auteurs à explorer la représentation si difficile des sentiments humains, dans le premier cycle de Théodore Poussin, et surtout dans l’album relatant la jeunesse du personnage, la Vallée des Roses. Novembre Toute l’Année était paru en novembre 2000, c’est donc avec un profond sentiment d’impatience -mais aussi de crainte d’être déçu- que l’on ouvre ce nouvel album.

On retrouve donc Théodore, l’aventurier, dans une petite île perdue de l’archipel indonésien. En cette belle année 1933, Poussin s’adonne à la culture de noix de coco. Il gère ainsi un domaine et se plaît dans son rôle de propriétaire terrien, jusqu’au jour où Chouchou débarque à nouveau dans sa vie ! Au désespoir de Monsieur Novembre, car cette « peste » cueille ses roses pour les faire brûler çà et là dans la maison. Toujours est-il que les sentiments de Théodore rejaillissent... Le voilà donc, confronté à la douce et -parfois- amère joie d’être amoureux. Jusqu’au jour où d’étranges pirates débarquent sur l’île.

Certains lecteurs pourraient trouver un manque d’intrigue dans ce récit. Ce n’est pas du tout la cas ! L’auteur prend le temps d’imposer une ambiance, pour mieux partager les sentiments de ses personnages. Le récit est entièrement basé sur ce choix jusqu’à la planche trente.

Le Gall illustre magistralement cette histoire. La qualité de son trait classique n’est plus à démontrer. Il excelle dans l’encrage et dose les noirs avec beaucoup de savoir-faire (dans les scènes de nuit par exemple).

Quel dommage de quitter un déliceux livre si vite. Espérons que Frank Le Gall ne nous fera pas patienter quatre ans avant de publier la suite des aventures de Théodore Poussin.

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :