Une Nuit à Rome T. 3 - Par Jim - Editions Bamboo

17 avril 2018 8 commentaires
  • Après le succès de la première version, Jim remet le couvert en nous invitant à passer une nouvelle nuit à Rome. Avec dix ans de décalage...
Une Nuit à Rome T. 3 - Par Jim - Editions Bamboo
Sensualité,

Depuis la parution en 2013 du premier tome les années ont passé... pour tout le monde : les lecteurs comme les héros de cette histoire d’amour atypique. Raphaël s’apprête à fêter ses cinquante ans dans la capitale italienne.

Comme il l’avait fait pour ses quarante ans, il lance donc l’invitation à ses amis, ses collègues et aussi et surtout à la belle Marie ! Les deux amants s’étaient déjà donné rendez-vous dix ans auparavant en se promettant de renouveler l’expérience d’une nuit inoubliable...

Crise de la quarantaine, père divorcé de deux petites filles, nouveau boulot, nouveaux collègues, la vie de Raphaël a bien changé ! Faire la fête, en cherchant vainement à retrouver une posture d’ado n’est plus aussi facile. Premières alertes de santé, sentiment de solitude sont autant d’éléments qui empêchent Raphaël d’apprécier complètement la fête qui se prépare.

Et Marie, que devient-elle ? Est-elle mariée ? A-t-elle des enfants ? Va-t-elle tenir sa promesse ?

érotisme

On sait assez peu de chose de la ravissante quinqua qui finit par atterrir dans la Ville éternelle par une belle fin d’après-midi. Au dernier moment, un incident viendra compromettre la rencontre des deux amants…Une nouvelle nuit à Rome sera-t-elle possible ? Joli coup de théâtre imaginé par Jim qui justifie pleinement une suite (et fin ?) dans un autre volume à venir.

Avec le premier cycle, l’auteur nous avait mis l’eau à la bouche avec cette histoire pour le moins originale et inédite. Il récidive aujourd’hui avec une suite qui, grâce notamment à un rebondissement particulièrement bien amené relance le récit avec beaucoup d’efficacité. La narration tient le rythme tout en jouant sur le registre profondément humain et tendre. Le graphisme fluide et précis de Jim se fond dans les ambiances chaudes et sensuelles des décors de la capitale italienne.

et passion torride...

Bien installé chez Bamboo, Jim prend également les rênes de Grand Angle Roman, une nouvelle collection produite par l’éditeur. Une complémentarité toute trouvée pour ce scénariste qui, à travers ses précédents albums, avait déjà imprimé un ton particulier au sein du label Grand Angle. Deux premiers volumes devraient paraître courant mai. Nul ne doute qu’on y retrouvera des histoires touchantes, dans lesquelles les sentiments et l’émotion seront toujours au rendez-vous. Marque de fabrique de cet auteur et de quelques autres qui se situent dans le même registre comme Laurent Bonneau, Cyril Bonnin ou encore Zidrou.

Tandis que le projet d’adaptation au cinéma d’Une Nuit à Rome semble se concrétiser, cette nouvelle initiative vient confirmer les choix narratifs et artistiques d’un auteur (et d’un éditeur !) à la démarche sensible, singulière et sympathique.

Jim remet au goût du jour la BD glamour et romantique.

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

 
Participez à la discussion
8 Messages :
  • C’est un créneau, entre roman photo et porno soft, une sorte de collection Harlequin en BD.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Arno le 18 avril à  13:41 :

      @Chris : T’es sérieux ?!!!?
      Si ça ressemble à ça Harlequin, je vais me précipiter pour acheter toute la collection ^ ^

      Répondre à ce message

      • Répondu par Chris le 18 avril à  16:05 :

        Lis-en déjà un ou deux, ça risque de vraiment te plaire je pense.

        Répondre à ce message

        • Répondu par Arno le 19 avril à  11:55 :

          Tu n’as pas compris mon commentaire.
          Je ne connais pas Harlequin mais par contre j’aime beaucoup Une nuit à Rome.
          Je trouve juste ta comparaison inutile.
          Alors oui cette bd traite de sentiments amoureux, Marie est belle, il y a en effet quelques scènes dénudées... Est-ce pour autant une bd porno soft ? Peut-on également la comparer à un roman photo d’Harlequin ?
          Que tu n’aimes pas est un fait. Libre à toi. Mais pourquoi en dégouter les autres avec autant de mépris pour le travail de l’auteur ?

          Répondre à ce message

          • Répondu par Chris le 19 avril à  16:37 :

            « Peut-on également la comparer à un roman photo d’Harlequin ? »
            Ce ne sont pas des romans photos, ce sont des romans sentimentaux, comme aujourd’hui 50 shades of Grey ou les livres de Marc Levy, nul mépris dans mon commentaire (et effectivement tu parles sans connaitre). Avant qu’ils ne soient en photos, les romans "photos" italiens étaient dessinés, et ça ressemblait beaucoup (en moins moderne évidemment) à ces livres de Jim.

            Répondre à ce message

            • Répondu par Arno le 19 avril à  19:04 :

              Merci pour ton éclairage.
              Je pensais que ton 1er commentaire était négatif. Qiand on compare à Harlequin, c’est en général peu glorieux. Mais finalement je me rends compte qu’en tant que grand spécialiste du pono soft et du roman photo, tu es tombé sous le charme de cette bd. Comme quoi, tous les chemins mènent à Rome.

              Répondre à ce message

    • Répondu par Nadia le 18 avril à  13:58 :

      Une excellente suite, vivement le tome 4 pour le dénouement final !

      Répondre à ce message