Une biographie en images pour les 100 ans de Jijé

15 février 2014 5 commentaires
  • Disciple et rival d'Hergé, Joseph Gillain alias Jijé (1914-1980) est le fondateur de l'école dite "de Marcinelle" qui fut le creuset des plus grands talents issus du Journal de Spirou dont il fut longtemps l'ange tutélaire. Il aurait eu 100 ans cette année. Une biographie illustrée composée d'extraits d'interviews et de documents rares, conduite par le "jijéologue" François Deneyer, vient célébrer cet inévitable jubilé.

On peut en prendre la mesure en feuilletant ce fort ouvrage de 400 pages rempli jusqu’à la gueule d’illustrations : Jijé était, avant-guerre, un véritable rival pour Hergé.

Ses premiers dessins professionnels n’interviennent que 10 ans après les premiers pas de Tintin mais leur virtuosité est au moins égale et parfois supérieure à celle du Bruxellois. C’est un rival sérieux parce que le tirage du Petit Vingtième, on l’oublie parfois, n’était pas si considérable que cela : d’après Frans Lambeau citant le célèbre économiste belge Baudhuin, il est seulement de 10 000 exemplaires par semaine en 1938, au moment où paraît le Journal de Spirou [1]. un rival aussi parce qu’il s’adresse aux Catholiques, une communauté puissante en Belgique à cette époque, dont il porte les valeurs peut-être plus fortement qu’Hergé lui-même.

Une biographie en images pour les 100 ans de Jijé
"L’Espiègle au grand coeur" (sept. 1943), ou une tentative d’échapper à l’interdiction du titre "Spirou" par l’occupant.

Mais l’avantage d’Hergé, outre son droit d’aînesse, a été d’avoir investi dans l’album bien avant son cadet, grâce à l’intelligence des éditions Casterman, et d’avoir su habilement tirer parti de l’Occupation de la Belgique. Il s’est surtout consacré avec fidélité et constance à son personnage, chose que le touche à tout de Corbion n’a jamais faite vraiment : il refila tour à tour Spirou à Franquin, Valhardi à Paape, Blondin & Cirage à Hubinon, passant avec aisance de l’humoristique au réalisme (Valhardi, Jerry Spring, les biographies de Don Bosco, Baden Powell, Christophe Colomb..., sa reprise de Tanguy & Laverdure ou de Barbe rouge...), de la bande dessinée à l’illustration, de la sculpture à la peinture...

La biographie de Don Bosco sauva littéralement les imprimeries Dupuis de la faillite pendant la guerre. Ses journaux étant interdits par l’occupant, Dupuis voyait ses sources de revenus fortement réduites.

Dans une vidéo où Jijé se fait cuisiner par un journaliste sur sa propension à préférer les méchants dans ses bandes dessinées ou à propos de sa supposée misogynie, Jijé répond davantage par de grands rires que par des propos argumentés. C’était sa façon d’aborder ce métier qu’il avait vu naître : avec humilité, légèreté et bonne humeur.

C’est cet esprit-là que l’on retrouve dans ce livre où François Deneyer, le fondateur malheureux de l’éphémère Musée Jijé qui continue d’œuvrer aujourd’hui dans la Maison de la BD, a compilé la plupart des interviews de Jijé a accordées en 12 chapitres. Gillain parle de sa jeunesse, de ses premiers pas de dessinateur professionnel, de son interprétation de Spirou, de ses biographies (de Don Bosco à Bernadette Soubirous), de Blondin & Cirage, de Jean Valhardi, de Jerry Spring et du Western, de Tanguy & Laverdure et de Barbe Rouge, des femmes, de la peinture, du métier...

Lumineuse comparaison entre une case de Valhardi de 1957 et une peinture de Gillain de 1949. Comme peintre, Gillain est influencé aussi bien par Cézanne, que par Matisse, Dufy ou le Fauve brabançon Rik Wouters.

Mais à côté de sa parole qui court au fil des pages, ce sont surtout les illustrations qui sont parlantes : puissantes, au style diversifié, elles sont magnifiquement reproduites, le plus souvent à partir des originaux ou de documents rarissimes qui donnent toute la mesure d’un génie. Un ouvrage de référence !

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet ouvrage chez Amazon ou à la FNAC

Lire notre interview de François Deneyer, l’auteur de Quand Gillain raconte Jijé : « Jijé était un curieux de nature »

[1Lambeau, Frans - Dictionnaire illustré de la bande dessinée belge sous l’Occupation, Ed. André Versaille, Bruxelles, 2012 et Baudhuin, F. Histoire économique de la Belgique 1914-1939, 2 vol., Bruxelles, Bruylant, 1944, vol..2, p.371.

 
Participez à la discussion
5 Messages :
  • Une biographie en images pour les 100 ans de Jijé
    17 février 2014 12:38, par Oncle Francois

    Je ne dirai qu’une chose : Bravo à Monsieur Deneyer pour ce beau livre-hommage à celui qui fut avant l’arrivée de Franquin, l’homme à tout faire de l’hebdo de Charleroi. Il forma une école d’élèves exceptionellement doués (Franquin, Morris, Will, Giraud), je souhaite à l’école de BD Delcourt de forger des élèves aussi brillants...

    Répondre à ce message

    • Répondu par Oncle Francois le 19 février 2014 à  11:19 :

      par Monsieur Filippini chez bdzoom qui semble avoir rejoint avec son éruditin sur les grands classiques du passé. S’il reconnait que les illustrations sont superbes, il semblerait que le travail rédactionnel ait été un peu léger. Il semblerait que des contraintes de temps ait pesé sur la conception et la fabrication de ce qui aurait pu être un très bel ouvrage de référence. Peut être aurait on du demander au couple Pissavy, experts diplômés en spirouphilie, de participer à sa rédaction ?

      Répondre à ce message

  • Une biographie en images pour les 100 ans de Jijé
    20 février 2014 17:44, par Jean-François

    Incontestablement ce livre magnifique constitue l’ouvrage de référence sur Jijé. Indispensable. Superbe !

    Répondre à ce message

    • Répondu par Oncle Francois le 21 février 2014 à  12:09 :

      Vous etes très fort, il est sorti ce jour seulement !! Vu sur amazon !

      Répondre à ce message

      • Répondu par francois d le 21 février 2014 à  23:11 :

        il n’y a pas que Amazon qui vend des livres cher Oncle Francois !
        dans ma boutique il est vente depuis une semaine….
        et les dates officielles de sortie des livres - toujours fixées au vendredi dans le groupe MDS (Dupuis, Dargaud, Lombard, etc.) - impliquent que les livres sont déjà livrés aux libraires le mardi ou mercredi au plus tard aux points de vente.
        mais je vous souhaite une bonne découverte de cet ouvrage !
        fd

        Répondre à ce message