War songs - Par Ivan Brun - Drugstore

4 octobre 2010 1
  • L'auteur de "[No Comment->7553]" persiste et signe avec un second tome plus appuyé sur la situation en Irak et les dérives de la civilisation occidentale. Une baffe qui se passe de mots.

Ivan Brun avait frappé fort avec son premier No comment, sélectionné au Festival d’Angoulême 2009 : une bande dessinée sans texte mais comprenant des bulles imagées, un dessin faussement naïf pour dénoncer les injustices et les disparités en différents points du globe.

War songs reprenant les mêmes ingrédients, on peut donc le qualifier de second tome de la série. Comme le titre l’indique, Ivan Brun s’est concentré sur les aspects de la guerre, en particulier la guerre en Irak : causes et conséquences du terrorisme, réelles raisons de l’invasion irakienne, comparaisons entre les quotidiens d’avant et d’après la ’libération’, aperçu de la guerre au travers l’aseptisation des journaux télévisés, etc.

War songs - Par Ivan Brun - Drugstore

Si l’intention est louable, cette focalisation d’intérêt est pourtant le point faible de l’album, moins kaléidoscope que le précédent. On se lasse donc un peu plus vite de cette dénonciation à outrance. De plus, certaines bulles imagées devenant fort complexe, on peine quelquefois à en saisir réellement le sens sans casser le rythme de lecture.

Heureusement, d’autres récits abordent également le thème du racisme en banlieue ou des disparités sociales qui existent dans nos sociétés, ce qui donne un peu d’air à l’ensemble.

Finalement, War songs est un très bon album, mais légèrement en deçà du premier opus. Attention à quelques images particulièrement pénibles, mais jamais gratuites. Le lecteur n’en sort pas indemne, et c’est tant mieux.

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album

Lire les premières pages

 
Participez à la discussion
1 Message :