Newsletter ActuaBD

dBD n°34 : la preuve par neuf de la vitalité de la production

  • Avec ce numéro de Juillet, dBD jette un regard sur les parutions de l'année et revient sur certaines recettes !

Encore un sommaire fourni pour la revue animée par Frédéric Bosser ; en ce début d’été le magazine braque ses projecteurs sur les séries encore présentes dans les bacs et susceptibles de vous avoir échappés !

Après les traditionnelles informations consacrées aux (très) nombreuses expositions qui se prolongent durant l’été, dBD revient fort opportunément sur neuf productions de l’année écoulée.

Une façon de permettre aux retardataires ou aux étourdis de revenir sur certains albums marquants et une occasion pour les autres de ne pas bronzer idiot !

Se retrouvent donc au sommaire de ce numéro : Stéphane Cuzor et Philippe Thirault pour O’Boys (Dargaud) ; Maël et son Encre du passé parue chez Dupuis ; les enfants du Capitaine Grant (Delcourt) sont présentés par Alexis Nesme ; la Promise par Myriam Tonello et Stéphane Girel.

Jean Dytar (Le Sourire des marionnettes, Delcourt) ; Fabrice David et Eric Bourgier (Servitude édité chez Soleil) ; rejoignent Nicolas Juncker, auteur d’un d’Artagnan (Treize étrange) et Planchon pour Blaise, chez Glénat.

Une vie Chinoise de Kunwu et Otié complète ce choix, forcément subjectif, qui constitue une belle preuve (par neuf !) de la vitalité de la production actuelle.

Comme à son habitude, la revue traite avec générosité chacun des auteurs de cette sélection à travers un entretien dense et éclectique.

Poursuite de l’entretien lu dans le précédent numéro ou promotion de la série Cassio dont il a écrit le scénario ? Stephen Desberg refait une apparition dans ce numéro, notamment pour nous présenter le Tome 3 dont dBD entame la prépublication. Une manière de renouer avec une pratique que le magazine semblait avoir abandonnée depuis plusieurs mois : Une vingtaine de planches pour apprécier le trait net et précis de Henri Reculé et les subtilités de ce polar archéologique. Suite et fin en août !

Autre revenant : Vuillemin qui égratigne à sa manière ce numéro dans un édito qui risque de devenir vite indispensable !

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

DBD n°34 en vente encore tout le mois de juillet, 8,90 €.

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • Dommage que leur site internet soit lui totalement au point mort.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Oncle François, amateur-expert en BD de qualité. le 17 septembre 2009 à  21:14 :

      Ce numéro manque sérieusement d’attrait, par contre j’ai été heureux de lire celui de septembre (couverture noire sur le X chez les éditeurs BD, pour la rentrée) : au sommaire, un gros dosssier de Monsieur Filippini, où ce spécialiste des encyclopédies, guides, etc, du genre nous fait partager ses connaissances et son enthousiasme !! Une lecture à la fois revigorante et instructive, il y a même pour conclure une interview de Guy Delcourt qui lance une collection consacrée au genre !! Voila un numéro excellent indispensable à tout honnète homme désireux d’approfondir sa culture, qui commence avec Bob et Bobette dans le cas de Monsieur Filipini, comme il est précisé à la page de l’edito

      Répondre à ce message

Newsletter ActuaBD