Isabelle Beaumenay-Joannet : « Les originaux permettent de suivre le travail et les repentirs de Chaland »

6 septembre 2010 par Denis
  • Mais l’auteur de bd vit de la vente de ses albums et pas de la vente de ses originaux comme le fait le peintre !
    Si l’on suit votre logique (spécieuse il me semble), la bd va devenir comme la peinture, un symbole de puissance et de pouvoir (le pouvoir de l’argent), que le commun des mortels aura tout juste le droit d’aller contempler religieusement dans ces temples de la culture morte que sont les musées.
    Je suis peut-être un bisounours ;-) mais je considère la bd comme un art populaire qui mérite mieux que d’être réservé à une élite friquée.
    Et je ne souhaite pas qu’il arrive à Chaland, ce qu’il (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.