Richard D. Nolane (1/2) : « Wunderwaffen met en scène les dirigeants nazis, des monstres décomplexés dans leurs actes et leurs propos »

9 octobre 2015 par Overgate
  • Bonjour. J’ai été comme pas mal de gens ici mis très mal à l’aise par cette série qui alterne entre complaisance et fascination pour le pouvoir de destruction nazi. Le thème n’est pas nouveau : Le Grand Jeu de Pecau par exemple, même si la perspective est inversée, revient sur les mêmes fondamentaux : uchronie-fantastique, nazis, Jacques Bergier (il est partout) etc. Cependant ici il n’y a pas d’équilibre entre les deux camps. Au fil des pages et des tomes, combien d’avions allemands ont-ils été réellement abattus ? Y’a-t-il eu une victoire alliée ? Les trompes la mort accréditent-ils la thèse du (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.