Ever Meulen : « J’aime jouer avec la réalité ».

26 juillet 2006 par Didier Pasamonik (L’Agence BD)
  • Ever Meulen, c’est l’humilité faite homme. Pas seulement parce que le français, qu’il parle couramment, n’est pas sa langue maternelle. Mais parce qu’il n’est pas un volubile, tout simplement, que ce soit dans la conversation ou dans le travail. Son dessin est comme lui, pensé, réfléchi, modeste... Et ô combien précieux !
    Art Spiegelman, dans la préface de son livre, Verve, qui vient de paraître aux éditions de L’An 2, enrage de cette placidité alors que lui ne s’est toujours pas remis du 11 Septembre et (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.