Siné contre Charlie Hebdo

  • En France, durant tout l’été 2008, dans la presse écrite et sur Internet, l’Affaire Siné a été au cœur de toutes les polémiques. L’enjeu ? Un dessinateur qui se fait virer d’une feuille satirique et qui devient le prétexte à une querelle où se mêlent règlements de compte, combat pour la liberté d’expression et expression d’idées plus ou moins nauséabondes.

    En cause, deux articles de « Siné sème sa zone » publiés dans Charlie Hebdo les 11 juin et 2 juillet 2008. Ils lui ont valu de se faire virer début juillet par Philippe Val le patron de Charlie Hebdo pour des propos « ni acceptable[s], ni défendable[s] devant un tribunal […] faisant le lien entre la conversion au judaïsme et la réussite sociale  ».

    Un énorme charivari médiatique s’ensuivit, suscitant des milliers de commentaires sur le Net. Une pétition affirmant que « Siné n’est pas antisémite » fut aussitôt lancée sur le Net en France et en Belgique (par l’entarteur Noël Godin) récoltant durant l’été près de 15.000 signatures.

    Les grandes orgues de la calomnie se déchaînent contre le directeur de publication de la feuille satirique, Philippe Val.

    Après une plainte de la LICRA, Siné décide de lancer son propre journal "Siné Hebdo" le 10 septembre 2008...