Assassination Classroom, T1 - Par Yusei Matsui - Kana

20 septembre 2013 0
  • Un professeur atypique, d'un genre inédit : un alien à l'apparence de pieuvre affirme pouvoir décimer la planète terre d'ici une année. "Assassination Classroom" affiche un scénario burlesque qui ravira bon nombre de lecteurs.

Les premières pages annoncent la couleur d’un scénario totalement débridé : une pieuvre géante évolue parmi les Terriens. Habillée en costard-cravate, professeur de lycée de surcroît, elle prend les présences tout en se faisant canarder par ses chers élèves munis de mitrailleuses à billes...

Ce premier tome d’Assassination Classroom commence en force et se démarque par son originalité et son protagoniste atypique, à savoir un alien à l’effigie de pieuvre, sachant parler et raisonner comme le ferait un être humain. Bien entendu, notre céphalopode n’est pas extrêmement bien accepté par les humains. Il fait valoir son droit d’invasion et, en dépit d’un rictus accueillant, il déclare l’éradication de la terre dans une année. Il n’en est d’ailleurs pas à son coup d’essai puisqu’il semble avoir anéanti la lune dont il reste qu’un croissant dans le ciel.

Les grandes nations de la planète semblent inefficaces contre ce monstre venu d’ailleurs. Surpuissant et se déplaçant à une vitesse ahurissante, l’alien est capable de dégâts à grande échelle. De son plein gré, il exprime le désir de prendre en charge une classe estudiantine suite à un accord avec le gouvernement, tout en jurant qu’il ne s’en prendrait pas à ses chers élèves. Mais ces derniers, eux, peuvent tenter de l’abattre en échange d’une récompense alléchante de dix milliards de yens !
Commence dés lors la longue liste de tentatives d’assassinats de la part des collégiens pour venir à bout de ce monstre tentaculaire.

Véritable révélation de cette rentrée, Assassination Classroom bouscule le politiquement correct alternant science-fiction et humour décalé. Un dynamisme captivant émane de l’œuvre de l’auteur dont la narration évolue avec cohérence malgré un thème totalement surréaliste. Graphiquement, le dessin proposé par Yusei Matsui affiche quelques lacunes mais celles-ci s’atténuent au profit d’une trame particulièrement riche en rebondissements. Quant au découpage, il s’avère suffisamment harmonieux et calibré pour servir une intrigue qui en surprendra plus d’un !.

Assassination Classroom, T1 - Par Yusei Matsui - Kana
©Yusei Matsui/Kana

(par Marc Vandermeer)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander Assassination Classroom T1 sur Amazon ou à la FNAC

Pour appréhender le phénomène Assassination Classroom :
- Relire notre article sur le Weekly Shonen Jump, magazine au sein duquel Assassination Classroom est une des nouvelles références.
- Découvrir comment Kana est parvenu a obtenir la licence, devant Kazé ou Glénat.

  Un commentaire ?