Astérix : sur la piste d’Adrénaline, la fille de Vercingétorix

14 octobre 2019 3 commentaires
  • Alors que le 60e anniversaire d'Astérix avance au rythme des différentes célébrations, son point d'orgue est bien évidemment la sortie du 38e album prévue le 24 octobre. Comme d'habitude, les éditions Albert René entretiennent le suspense. Nos reporters étaient ce matin à la conférence de presse de lancement de l'album.

En avril dernier, nous apprenions que le nouvel album verrait arriver une nouvelle héroïne, que la fille d’un roi gaulois allait rejoindre le village de nos irréductibles Gaulois : La fille de Vercingétorix. Une conférence de presse donnée ce matin en présence des auteurs, Jean-Yves Ferri et Didier Conrad nous a permis aujourd’hui d’obtenir plus de détails sur ce nouveau personnage et cette nouvelle aventure.

Astérix : sur la piste d'Adrénaline, la fille de Vercingétorix
Jean-Yves Ferri au scénario et Didier Conrad au dessin ont ajouté une héroïne aux aventures d’Astérix et Obélix.

Ferri et Conrad hésitèrent d’utiliser directement le personnage historique de Vercingétorix, figure mise en avant par la IIIe République pour exalter le roman national français, car ils préféraient, comme René Goscinny, qu’il restât une figure mythique en prologue d’Astérix. Sa présence aurait d’ailleurs causé quelques heurts chronologiques car au moment de l’histoire, le héros d’Alésia est encore dans les geôles de César. et l’Histoire aurait été bien différente si nos héros moustachus et leur potion magique avaient croisé la route du célèbre chef.

Adrénaline, une fille de chef au tempérament de feu.
Photo : Didier Pasamonik

C’est donc sa fille, Adrénaline, escortée par deux chef Arvernes membres du FARS (Front Arverne de Résistanche Secrète) qui se rend dans le village armoricain, alors qu’elle est poursuivie par un romain missionné par César lui-même pour la retrouver. Un torque, collier honorifique porté par les guerriers gaulois marquant leur noblesse, est aussi au centre de toutes les convoitises. Ce dernier a été transmis par Vercingétorix à sa fille. Astérix et Obélix auront la lourde tâche de veiller sur l’adolescente au caractère bien trempé.

Adrénaline nous est présentée comme un personnage au tempérament fort qui devrait donner du fil à retordre à nos héros qui en ont vu d’autres. Elle permettra d’aborder les problèmes de l’adolescence dans sa version féminine, assez peu exploré dans les aventures d’Astérix. Pour cela, Ferri et Conrad ont décidé de donner des camarades à la jeune fille. Elle sera accompagnée de Selfix, le fils du forgeron Cétautomatix et de Blinix, le fils du poissonnier Ordralfabétix, également entrés dans "l’âge bête"...

Adrénaline en compagnie de Selfix et Blinix !
© Éditions Albert René / Dessin : Didier Conrad

Pour justifier l’absence de ces ados alors que l’on connaît leurs parents depuis 38 albums (et 60 ans !), les auteurs ont expliqués qu’ils poursuivaient des études ailleurs, à Condate (Condate Redonum : Rennes), et qu’ils reviennent effectuer un stage d’observation dans l’entreprise de leurs parents.

Pour leur conception, Conrad s’est amusé à rajeunir les parents des deux jeunes garçons, croisant les caractéristiques du père comme de la mère. Cette bande de jeunes sera l’occasion d’aborder des thèmes plus actuels et de remettre en question le système-même du village, jusqu’à la précieuse potion magique ! D’après les auteurs, transposer des expressions adolescentes contemporaines à l’époque des Gaulois était quelque chose de véritablement amusant.

Mais un autre adolescent est au programme de cet album : Obélix ! En effet le compagnon d’Astérix a toujours été un grand enfant et son rapport aux véritables adolescents du village annonce des scènes savoureuses.

Adrénaline est présentée comme le véritable personnage central de cet album. La saga d’Astérix avait en effet mis assez peu de personnagse féminins à l’honneur, fait remarquer Ferri, la plupart d’entre elles étaient ancrée dans une représentation d’époque bien précise : "Il fallait apporter de la modernité dans tout cela", analyse Ferri.

En voyant son look, d’aucun se demandaient s’il existait un lien entre la jeune activiste Greta Thunberg et Adrenaline, ce à quoi les auteurs ont répondu que... non, car l’album était imprimé quand l’activiste suédoise est entrée dans l’actualité, mais les deux jeunes femmes avaient en commun d’être deux adolescentes à tresse, de mauvaise humeur, portant une autre vision du monde. Les lecteurs voient souvent des liens incongrus entre leurs histoires et des évènements contemporains, comme cela avait été le cas pour Astérix et la Transitalique où certains y avaient vu une allusion à l’indépendance de la Catalogne.

La couverture de l’album a ensuite été dévoilée. On y voit la jeune Adrenaline portant fièrement son torque derrière un Astérix protecteur et plus sérieux que sur les dernières couvertures, une volonté des auteurs.

La couverture du 38e album.
© Éditions Albert René / Dessin : Didier Conrad
Fatigué (il a fêté en avril ses 92 ans), Albert Uderzo a adressé ses voeux au nouvel album à l’aide d’une vidéo.

Cinq millions d’exemplaires devraient être mis en place, dont deux pour la France, et l’ouvrage sera traduit simultanément dans 15 langues, permettant de couvrir une trentaine de pays. La figure de Vercingétorix étant d’ailleurs bien souvent inconnue à l’étranger, il a fallu dialoguer avec les éditeurs de différents pays pour traduire le titre, qui devient par exemple "Astérix and the Chieftain’s daughter" en Anglais, soit "la fille du chef".

Quelques-unes des traductions d’Asétrix. Les versions brittanique, danoise et néerlandaise n’ont pas repris le partronyme de Vercingétorix dans leur titre.

Quatre formats sont au programme, l’édition classique à 9,99 €, l’édition luxe à 39,00 € (limitée à 11 000 exemplaires), l’Artbook à 199,95 € (limitée à 1 100 exemplaires) et l’édition digitale à 7,99 €.

Rendez-vous le 24 octobre prochain pour découvrir les nouvelles aventures d’Astérix, d’Obélix et d’Adrenaline à l’occasion d’une grande fête. ActuaBD sera présent !

Céleste Surugue, DG des éditions Albert-René et ses auteurs dévoilent le Vercingétorix de Ferri et Conrad.

Voir en ligne : La fille de Vercingétorix !

(par Vincent SAVI)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Astérix : La fille de Vercingétorix - Jean-Yves Ferri (texte) - Didier Conrad (dessin) - Éditions Albert René - 9,99 € - sortie le 24 octobre 2019.

Photos : D. Pasamonik (L’Agence BD)

 
Participez à la discussion
3 Messages :