Avec "Titouan", la vie est belle....

15 juillet 2020 0 commentaire
  • ...même si elle n'est toujours pas facile : séparation de ses parents, déménagement à la campagne, etc. Avec "Titouan", les auteurs nous proposent une vision pleine d'humour et de bienveillance sur notre vie, dans la foulée de "Mamette".

Petit garçon plein d’énergie, Titouan doit accompagner sa mère et déménager à la campagne pour s’occuper de sa grand-mère, atteinte d’une grave maladie. Le jeune garçon doit ainsi accepter de quitter ses meilleurs amis et s’adapter à un nouvel environnement... qui ne sera pas toujours rose !

Car malheureusement, ce déracinement s’accompagne d’une douloureuse nouvelle pour le petit bonhomme : il s’étonnait déjà que son père ne les accompagne pas dans leur exode campagnard, et voilà que sa mère lui apprend finalement qu’ils ont décidé de se séparer. Face à cette adversité, Titouan tente de prendre la vie du bon côté, et de se lier avec cette grand-mère dont il découvre la malice, comme ces habitants du cru, décidément pleins de surprises !

Avec "Titouan", la vie est belle....

Titouan est né de l’imagination de ses auteurs Lylian et Paul Drouin à l’occasion du collectif La BD qui fait du bien : 40 auteurs contre le cancer des enfants. Ces deux-là se connaissent d’ailleurs déjà très bien, car ils ont réalisé ensemble cinq tomes "fantastiques" : la trilogie de La Famille fantastique et les deux tomes d’Une Aventure fantastique, où l’on suit tout du long une famille recomposée qui louvoie entre les pouvoirs qu’ils découvrent chez les enfants, et les aléas des petites tensions familiales qui n’empêchent pas l’amour de cimenter joyeusement tout cela.

Ce premier tome de Titouan s’éloigne des codes fantastiques pour mieux parler à l’ensemble des lecteurs des liens qui nous unissent. Ainsi, retrouve-t-on les ingrédients d’une belle série qui touche petits et grands : des personnages attachants avec leurs qualités et leurs défauts, des situations parfois compliquées (maladie, déménagement, séparation...) mais qui font partie de notre quotidien, et surtout une volonté de prendre ces événements du bon côté, sans se laisser entraîner dans le marasme.

Lylian à qui l’on doit déjà l’adaptation des romans de Pierre Bottero, La Quête d’Ewilan et Eliana, a su trouver la bonne formule pour allier contenu et lisibilité pour les plus jeunes : chaque page ou double-page s’agence comme une mini-histoire, avec sa chute et l’ellipse qui s’en suit. On peut donc lire l’album avec son enfant et s’arrêter quand on le désire au bout de quelques pages. De plus, ce principe permet d’avancer rapidement dans le contenu pour déjà dispenser une belle tranche de vie dès ce premier tome.

Et de vie, il est bien question, car si Titouan est un garçon relativement respectueux, il lui arrive aussi de faire des bêtises, entraîné par ses nouvelles fréquentations. En toile de fond, la séparation de ses parents et la maladie de sa grand-mère. Tous ces éléments, qui pourraient sembler complexes à expliquer, sont très naturellement amenés par touches progressives et par des prises de conscience. Au diapason de ce jeune héros qui essaye de comprendre les sentiments qui l’assaillent, le lecteur vibre avec lui... sans oublier de rire car, pleine de gags, la vie de Titouan est loin d’être triste !

Une bonne humeur et une bienveillance qui profitent également du trait de Paul Drouin. Ses personnages animaliers dédramatisent le récit pour permettre de dépasser le stade d’une possible confrontation pour comprendre ce qui se passe dans la tête de l’autre.

Outre cette très belle représentation feelgood de la vie à la campagne (certes un peu caricaturale), le dynamisme qui se dégage de ses planches et les sentiments exacerbés par les expressions de ses personnages correspondent parfaitement aux intentions du scénario, qui proposent non seulement un vrai moment de détente au lecteur, mais également une aventure humaine à hauteur des yeux de l’enfant.

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

  Un commentaire ?