BD & Cinéma : Les premières inquiétudes.

22 décembre 2003 3 commentaires
  • Il y a deux ans, la BD avait créé la surprise : Spider-Man et Astérix s'étaient retrouvés N°1 au box-office. Il s'en est suivi une razzia opérée par les producteurs sur les droits des BD. Deux ans plus tard, l'industrie se pose des questions, tandis que se profilent les premiers flops.

Dans Le Figaro Entreprises daté du 15 décembre, un article liste « les tops et les flops » du cinéma français. Hélas, dans une étude des chiffres arrêtés au 3 décembre, parmi les échecs « les plus retentissants » figurent Michel Vaillant de Louis-Pascal Couvelaire crédité de 3,13 M€ de recettes, contre 22,89 M€ de dépenses. « Une catastrophe industrielle » pour Europa Corp, la société de Luc Besson, nous dit le journal qui, heureusement, compense ses pertes par le succès de Taxi 3 de Gérard Krawczyk. Autre flop, L’outremangeur de Thierry Binisti qui, face au budget de réalisation, pourtant modeste, de 7,26 M€ ne peut avancer que 0,35 M€ de recettes.

Du côté américain, on s’en sort mieux : Daredevil de Mark Steven Johnson gagne de l’argent avec plus de 100 M$ de recettes contre 75M$ de dépenses ; X-Men 2 de Bryan Singer fait le carton de l’année avec plus de 215 M$ de recettes contre un peu plus de 100M$ de dollars de dépenses ; le producteur de Hulk de Ang Lee est vert (lui aussi) car ses recettes équilibrent à peine avec les 120M$ de dollars dépensés ; enfin, un flop quand même pour La Ligue des Gentlemen extraordinaires qui affiche un peu plus de 32 M$ de recettes contre 110M$ d’investissements. Il semble que le film indépendant American Splendor de S.S.Berman et R. Pulcini tiré de la BD éponyme d’Harvey Pekar s’en sorte honorablement, malgré un sujet difficile.

Les producteurs ont donc compris que la BD n’était pas la potion magique du cinéma. Pour que le succès soit au rendez-vous, il faut que l’ensemble des équilibres de la production soit préservé. Mais il est clair que cela va rendre les investisseurs prudents. Les Européens attendent anxieusement la sortie de Blueberry de Jan Kounen (en février) et de « Immortel (Ad Vitam) » de Bilal (en mars) et espèrent que leur sortie en salle sera un peu plus gratifiante.

Illustration : X-Men 2, record des recettes 2003 pour un film tiré d’une BD. © 20th Century Fox / Marvel

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
3 Messages :