Baymax T1 - Par Haruki Ueno - Pika Édition

11 mars 2015 0 commentaire
  • Adapté du film Disney, lui-même adapté d'un comics Marvel, {Baymax} reprend la trame des {Nouveaux Héros}, à la sauce manga. Sympathique, surtout pour les jeunes lecteurs enthousiasmés par le dernier long-métrage de la firme aux grandes oreilles.

Petit génie de la robotique, Hiro n’a qu’une idole : son grand frère, Tadashi, qu’il retrouve non seulement à la maison mais aussi à l’université, où il suit déjà un cursus, malgré son très jeune âge.

À l’occasion de la présentation des travaux des étudiants, Hiro dévoile sa dernière invention, révolutionnaire : un ensemble de micro-éléments capables de prendre n’importe quelle forme en s’ordonnant autour d’un noyau contrôlé par l’utilisateur. Tadashi, lui, présente Baymax, un robot-infirmier à l’aspect particulièrement moelleux.

Reprenant les grandes lignes du film dont il est adapté, Baymax propose néanmoins quelques variations mineures au niveau de personnages, mais aussi des situations. La marge de manœuvre demeure néanmoins faible et se trouve exploitée pour inscrire le titre dans certains codes mangas : le personnage du mauvais prof apparaît exemplaire de la démarche.

Destiné a priori à un jeune public déjà conquis par le film, Baymax devrait répondre à cette attente. Bons sentiments, action, précocité et inventions extraordinaires sont bien au rendez-vous. Mais si le manga adopte bien comme titre l’élément le plus riche et intéressant du support dont il est dérivé - le robot Baymax - il ne lui rend pas justice et semble sacrifier une grand part de ce qui fondait son charme. Il y a ainsi un vrai souci avec la poésie du personnage, comme perdue en cours de route, au profit des atermoiements stéréotypés de Hiro, et c’est bien dommage.

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Baymax T1. Par Haruki Ueno. Traduction Xavière Daumarie. Pika Édition, collection Shonen, Disney. Sortie le 4 février 2015. 200 pages. 7,20 euros.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?