Bonjour, monde cruel ! - Par André Geerts - Dupuis

3 novembre 2008 4
  • Nouvelle sélection des dessins de Geerts, dans un luxueux écrin relié avec jaquette. Une inspiration très quotidienne bourrée d'humanisme ironique.

Déjà parus en album en 1985, puis repris en deux volumes dans la collection Humour Libre en 1997, ces vignettes refont surface dans un beau format 26X30 cm, avec une sélection de 80 pages.

Geerts avait publié ces dessins entre 1984 et 1985 dans les pages de Spirou. Son humour noir doit autant à un Sempé qui aurait trempé sa plume dans l’acide qu’au Franquin des Idées Noires, en moins nihiliste toutefois.

On retrouve ici, avec une belle variété graphique, les obsessions de l’auteur : les relations du couple, le voisinage urbain, la fête qui dérape, la solitude, ou encore la fin du monde sous toutes ses formes.

Certains instantanés sont des chefs-d’œuvre, comme celui qui montre une belle salle de réception pour l’amicale des navigateurs solitaires pourvue... d’une seule chaise !

Destiné à rejoindre les listes de cadeaux de fin d’année, Bonjour, monde cruel ! pourra combler un très large public, des élèves de collège aux adultes, et séduire d’une manière générale tous les esprits critiques attachés aux valeurs humaines. Bonjour, monde cruel ! - Par André Geerts - Dupuis

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

André Geerts, sur Actuabd.com, c’est aussi :
Une interview : « Jojo est une BD qui parle doucement » (Mai 2008)
Les chroniques de :
- Jojo T12, T16 & T17.
- Mademoiselle Louise T3.

Acheter l’album sur internet

 
Participez à la discussion
4 Messages :
  • Oh ! Un nouveau Sempé !

    Répondre à ce message

    • Répondu par Capucine le 3 novembre 2008 à  20:43 :

      Oh ! Un nouveau Sempé !

      affligeant... renseignez vous sur André Geerts, sa vie, son oeuvre, avant de faire des comparaisons systématiques et absurdes.

      Répondre à ce message

      • Répondu le 3 novembre 2008 à  23:13 :

        Je ne crois pas que Geerts à l’époque se cachait d’être influencé par Sempé, et son Jojo au début devait beaucoup au Petit Nicolas. Ce qui n’enlève rien à son talent (j’adore Jojo).

        Répondre à ce message

        • Répondu par Allison le 6 novembre 2008 à  19:12 :

          Effectivement, c’est ce que sous-entend André Geerts dans une interview qu’il nous a accordée : "Fin 1982, alors que je travaillais pour Spirou, j’étais allé voir le rédacteur en chef de l’époque, Philippe Vandooren, en lui proposant une BD plutôt classique, Le Commissaire Martin. Il n’était pas intéressé, et préférait des illustrations humoristiques que j’avais faites, inspirées par le travail de Sempé. (...) Je lui ai proposé des dessins d’humour, sans textes littéraires. Entre 1983 et 1986, j’en ai réalisé près de 120 en totale liberté."

          Voir en ligne : http://www.bodoi.com

          Répondre à ce message