Dans "La Lettre N°77 (Juin 2004)", un document exceptionnel sur Tezuka.

17 juin 2004 0 commentaire
  • La Lettre, {house organ} des éditions Dargaud sentencieusement intitulée « l'officiel de la bande dessinée » reste, depuis sa création à une époque où l'information sur la BD traversait un désert éditorial, un outil précieux de connaissance et de décryptage du monde de la figuration narrative. Chaque mois, ce magazine disponible en librairie spécialisée et sur abonnement, réussit le tour de force de rassembler une multitude d'infos inédites sans qu'apparaisse trop le caractère promotionnel originel de ce support.

L’œcuménisme est de mise dès la couverture puisqu’elle rend hommage à Cauvin, auteur Dupuis s’il en est, et à Gébé, dont seuls quelques vieux barbons se souviennent qu’il a aussi collaboré au Journal de Pilote. L’éditeur de la rue Moussorgski reprend ses droits dès la page 3 puisque le nouvel album de Fmurrr -événement exceptionnel il est vrai- ouvre la marche d’un contenu rédactionnel mené par François le Bescond, ci-devant éditeur éditorial de Dargaud. Les brèves crépitent (bravo, Brieg, jamais pris en défaut) , les scoops s’alignent grâce à une équipe rédactionnelle réactive et bien renseignée.

Les perles de ce numéro tiennent dans les hommages nostalgiques qui sont rendus à Gébé, chantre de Hara-Kiri récemment disparu, à René Laloux, auquel Caza rend un hommage appuyé et surtout à un article émouvant de François Corteggiani qui raconte avec force détails inédits sa rencontre avec Osamu Tezuka, le « dieu des Mangas », à une époque où seulement une poignée de gens s’intéressait à la BD japonaise en France. Un témoignage qui a valeur de document.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

En librairie spécialisée BD ou sur abonnement (Dargaud, 15/27 rue Moussorgski, 75018 Paris - Tel : 01 53 28 32 32) - mensuel, 6.10€

  Un commentaire ?