Dead Tube T. 10 - Par Mikoto Yamaguchi & Touta Kitakawa - Delcourt / Tonkam

1er juin 2019 0 commentaire
  • Parvenir à la première place du podium de Deatube, voilà la tâche délicate de Tomohiro et de Mai Mashiro. Une confrontation avec "Justice Man" déterminera qui est le "deadtubeur" le plus médiatisé.

"L’honnête patron" n’est plus ! Lui qui, jusque récemment, trônait la première place du podium de la chaîne Dead Tube est sauvagement assassiné par "Justice Man", laissant du coup la porte ouverte vers le panthéon. Notre héroïne Mai Mashiro provoque ouvertement Justice Man lors d’une confrontation qui rendrait publique l’identité du futur numéro un du classement. Comment parviendra-t-elle à se mesurer à ce géant bodybuildeur nourri aux stéroïdes ?

Créé en 2014 au Japon et sorti chez nous en 2016, Dead Tube atteint déjà son 10e opus. Une série moderne sur les travers des réseaux sociaux, osant toutes sortes de déviances qu’elles soient sexuelle, criminelle ou comportementale.

À la tête de cette série atypique, nous retrouvons un duo d’auteurs fonctionnant à l’unisson : Mikoto Yamaguchi et Touta Kitakawa. Déployant des thématiques matures et ouvertement transgressives, dont le leitmotiv repose sur le voyeurisme. Le lecteur se laisse totalement entraîner entre la vision de la victime et celle de son bourreau.

Et que dire des deux protagonistes centraux, que l’on accompagne tout du long de ces dix tomes, Tomohiro, un jeune caméraman et sa complice Mai Mashiro ? Deux jeunes gens qui, de prime abord, ne feraient pas de mal à une mouche, à qui l’on accorderait toute sa confiance. L’expression "l’habit ne fait pas le moine" trouve ici tout son sens, puisqu’à la moindre opportunité nos deux héros répandent la mort autour d’eux.

Néanmoins, reconnaissons-le, ce dixième tome, dans la continuité des précédents opus, manque un tantinet à l’appel. Il offre son lot de scènes crues et de l’hémoglobine à outrance, mais laisse plus d’un lecteur dubitatif quant à son dénouement. Un final qui trouvera, espérons-le, de nouvelles perspectives à Mai et Tomohiro.

En dépit d’une fin d’album offrant son lot d’interrogations, Mikoto Yamaguchi pousse toutefois le lecteur dans ses retranchements, le mettant dos au mur, face à ses responsabilités de voyeuriste face aux scènes de crimes.

Dead Tube T. 10 - Par Mikoto Yamaguchi & Touta Kitakawa - Delcourt / Tonkam
©Touta Kitakawa / Delcourt - Tonkam

(par Marc Vandermeer)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Dead Tube T.10. Scénario : Mikoto Yamaguchi. Dessin : Touta Kitakawa. Éditeur : Delcourt / Tonkam. Collection : Seinen. 176 pages. Sortie : le 15 mai 2019. Prix : 7,99 euros.

- Lire la chronique Dead Tube T9 - Par Mikoto Yamaguchi & Touta Kitakawa - Delcourt / Tonkam
- Lire la chronique Scumbag Loser, T1 - Par Mikoto Yamaguti - Ki-Oon
- Lire la chronique Scumbag Loser, T2 - Par Mikoto Yamaguti - Ki-Oon
- Lire la chronique Scumbag Loser, T3 - Par Mikoto Yamaguti - Ki-Oon

  Un commentaire ?