Emmanuel Guibert à l’Académie des beaux-arts

7 juillet 2020 0 commentaire
  • Le lauréat du grand Prix du festival d'Angoulême 2020 Emmanuel Guibert assume à merveille son rôle d'ambassadeur du 9e art : une exposition à l'Académie des beaux-arts lui sera consacrée du 9 septembre au 18 octobre 2020. C'est la première fois que l'institution organise une événement lié à la bande dessinée.

On ne pouvait imaginer une meilleure manière de faire entrer le 9e art à l’Académie des beaux-arts : avec une exposition dédiée à l’un de ses plus grands représentants, Emmanuel Guibert, personnalité solaire s’il en est. L’auteur génial derrière Ariol et surtout La Guerre d’Alan ou Le Photographe avait vu son écrasant talent être consacré à Angoulême cette année avec le très convoité Grand Prix, une récompense qui intervenait après plusieurs nominations infructueuses les années précédentes. Son heure était enfin venue.

Il avait d’ailleurs célébré cette statuette en chansons, chose qui démontre qu’en plus de ses évidentes qualités vocales, il ne prend pas la chise avec un pesant esprit de sérieux. Mais comme dirait l’autre, avec la couronne viennent les responsabilités : celles de porter haut et fort la bande dessinée, surtout pendant cette année nationale du 9e art qu’est BD2020 (qui se termine, comme on sait, en juin 2021...) Et en dépit d’une mise en standby du fait de la pandémie, l’auteur n’a pas oublié sa mission, pour preuve cette exposition à l’Académie.

Consacrée à son travail sur la biographie, l’exposition revient sur ses rapports avec l’ancien G.I. Alan Ingram Cope, sujet des trois biographies La Guerre d’Alan, L’Enfance d’Alan et Martha et Alan, et le photographe Didier Lefèvre, sujet de son livre Le Photographe. Réunissant des dessins originaux, des photographies, des diaporamas et des objets qui concourent à l’évocation de ces deux vies, l’exposition Emmanuel Guibert - Biographies dessinées montre l’adéquation profonde entre bande dessinée et biographie.

Cette dynamique, Emmanuel Guibert l’a exploré tout au long de son œuvre, jusqu’à devenir LA référence en la matière. Sa série Le Photographe notamment a été primée à des nombreuses reprises, notamment du Prix Eisner de la meilleure édition américaine d’une œuvre internationale en 2010, et son livre L’Enfance d’Alan a reçu le grand prix de la critique de l’ACBD en 2013. Il avait par ailleurs reçu le prix Goscinny du Festival d’Angoulême en 2017 pour l’ensemble de son œuvre, et en 2010 il était sacré Grand Boum Ville de Blois.

Présentée au Pavillon Comtesse de Caen de l’Académie des beaux-arts (27 quai de Conti, Paris VIe), l’exposition Emmanuel Guibert - Biographie dessinée est à retrouver du 9 septembre au 18 octobre 2020.

Emmanuel Guibert à l'Académie des beaux-arts
L’enfance d’Alan
© Emmanuel Guibert & L’Association
Le Photographe / La guerre d’Alan
© Emmanuel Guibert et Editions Dupuis
© Emmanuel Guibert & L’Association

(par Jaime Bonkowski de Passos)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?