Introduction à l’univers de Green Lantern

18 août 2011 8 commentaires
  • À l'occasion de la sortie du film réalisé part {{Martin Campbell}} sorti le 10 août dernier, le moment est particulièrement choisi pour offrir à nos lecteurs qui méconnaissent ce personnage, un petit guide introductif à l'univers de {Green Lantern}.
Introduction à l'univers de Green Lantern
Dans cette couverture signée Sheldon Moldoff, le Green Lantern n’est pas encore totalement vert. Il a un petit look de Batman-Robin.
(C) DC Comics

The Green Lantern est un des personnages éminents du premier âge classique (The Golden Age) des comic-books créé pour DC Comics par le propre scénariste de Batman, Bill Finger et par le dessinateur Martin Nodell (sous le pseudo de "The Malibu Kid") dans All-American Comics #16 (juillet 1940).

Une première version dans le Golden Age

Jusque là, l’élu à la bague verte était un super-héros comme les autres au look assez "batmanien", tel qu’il apparaît lors de sa première publication en couverture sur fond de pleine lune. Le thème est vaguement inspiré de la légende d’Aladin et de sa lampe magique, dépouillée de tout attribut oriental. Le jeune ingénieur des chemins de fer Alan Scott, ayant survécu à un accident de train, entre en possession d’une lanterne magique à la flamme prophétique qui lui parle comme à vous et moi et qui lui confère des pouvoirs. Il fabrique un anneau vert qu’il doit recharger toutes les 24 heures en le mettant en contact avec la Lanterne. Ce héros disparaît un temps avec le déclin des super-héros de l’après-guerre, la série s’arrêtant en 1951.

Le personnage de Green Lantern tel que nous le connaissons a été inventé par John Broome et le fabuleux Gil Kane dans le DC Showcase #22 de Septembre/Octobre 1959, l’un des titres-phares du second âge classique du comic-book, The Silver Age.

Cette histoire, bien plus investie dans le domaine émergent de la Science Fiction, raconte comment le personnage -qui cette fois s’appelle Hal Jordan et remplit la fonction autrement plus prestigieuse de pilote de chasse, se retrouve en possession d’un anneau et d’une lanterne que lui a donnés un extra-terrestre mourant. Il devient alors membre du Green Lantern Corps et part sauver la galaxie des menaces qui rôdent. Déjà membre de la Justice Society of America dans sa version Golden Age, il fera bientôt partie de la JLA (Justice League of America), la réponse que DC donne à Marvel qui, avec les X-Men notamment, remporte un grand succès avec ses groupes de justiciers.

Tout d’abord, qu’est ce qu’un Green Lantern ?

Beware my power !
(C) DC Comics/Ivan Reis

Un Green Lantern est un être choisi pour devenir un membre du Green Lantern Corps, sorte de police galactique faisant régner l’ordre et la loi dans les 3600 secteurs qui composent l’univers connu. La seule qualité requise pour devenir membre est de savoir outrepasser sa peur. La dotation d’un Green Lantern est une bague et une batterie lanterne, et son arme est sa propre volonté.

À quoi servent la bague et la lanterne ?

(C) DC Comics

La lanterne est une batterie reliée à une unité centrale sur la planète base des Green Lantern, Oa. La bague quand à elle, est une sorte de catalyseur. L’utilisateur pense à quelque chose et la bague le matérialise quasiment instantanément. C’est comme cela que les Green Lantern font régner l’ordre, soit en utilisant l’énergie pure de la bague sous la forme d’une sorte de décharge électrique, soit en « construisant » des armes aussi diverses que variées, étant donné que la seule limite de la bague est l’imagination du porteur. La bague à deux défauts, elle est inutile contre le jaune et doit être rechargée grâce à la batterie lanterne toutes les 24 heures. La bague sert aussi de scan universel et de traducteur universel.

D’où viennent les Green Lantern ?

Les Gardiens, garants de l’ordre dans l’univers.
(C) DC Comics/Jamal Igle

Les Green Lantern ont été créés par les Gardiens de l’univers, une race immortelle présente depuis la création de l’univers et qui s’est donné pour mission de faire régner l’ordre et la loi.

Les Gardiens ont alors canalisé la volonté de tout être de l’univers pour ainsi former la batterie centrale sur leur planète Oa. Ayant accompli cela, ils créèrent les premiers anneaux et les premiers Green Lantern furent appelés. Les Gardiens décrétèrent alors que l’univers serait partagé en 3600 secteurs, chacun sous la protection d’un Green Lantern.

Hal Jordan, sa vie, son œuvre.

Hal Jordan
(C) DC Comics/Rags Morales

Hal Jordan était un pilote de chasse qui a reçu sa bague et sa lanterne d’un membre du Green Lantern Corps mourant, Abin Sur.
Devenant ainsi le nouveau protecteur du secteur 2814 (le secteur de la Terre), il gravit les échelons et devint le plus grand des Green Lantern.
Cependant, comme dans tout drame antique, la chute d’Hal Jordan fut fracassante.

Anéanti suite à la destruction de sa ville, Coast City, par le tyran galactique Mongul, Hal cède à la peur pour devenir l’hôte de Parallax, l’entité même de la peur, détruisant ainsi le Green Lantern Corps et manquant de détruire la Terre en altérant le Soleil. Prenant conscience de ce que Parallax fait en l’utilisant comme hôte, Hal Jordan se sacrifie en se jetant dans le Soleil pour éviter à ce qu’une supernova détruise notre planète.

Ce petit récit sur la vie d’Hal Jordan est indispensable pour la compréhension de la suite.

Les autres Lanternes humaines.

Guy Gardner
(C) DC Comics/Doug Mahnke

Guy Gardner devait être le premier Green Lantern humain, mais la bague choisit Hal Jordan en raison de sa proximité. Gardner devint le deuxième Green Lantern du secteur 2814 pour épauler Hal Jordan. Il quitta le Corps suite à de nombreux désaccords avec les Gardiens de l’univers.
Quand Hal Jordan fut sous l’influence de Parallax et détruit le Corps, un Gardien proposa à Guy Gardner le dernier anneau qu’il refusa. Il roula en solo sous le nom de Warrior, le dernier Vuldarien.

Dans l’histoire Green Lantern Rebirth, Gardner se purgea de son ADN vuldarien pour redevenir humain. Il récupéra un anneau et partit combattre Parallax.

Le charme du personnage naît en raison d’un contraste net avec les autres Green Lantern humains. Guy est l’archétype même du macho américain qui n’a pas sa langue dans sa poche mais qui, au final, a un cœur d’or. Il est très tourmenté, surtout lorsqu’il n’arrive pas à contrôler sa colère violente.

John Stewart
(C) DC Comics/Doug Mahnke

John Stewart était un ancien officier sniper du Corps des Marines (USMC) avant de devenir architecte. Lorsque Guy Gardner quitta le Corps, il fut choisi comme son remplaçant. Son caractère parait austère, mais John porte le poids de lourdes responsabilités depuis le meurtre de sa femme, la korugarienne Katma Tui et la destruction de la planète Xanshi.

John fut l’un des premiers super-héros noirs du DC Universe et le plus célèbre Green Lantern humain après Hal Jordan grâce au dessin animé Justice League Unlimited.

Kyle Rayner
(C) DC Comics/Tyler Kirkham

Kyle Rayner est un artiste travaillant en freelance. Alors qu’Hal Jordan était possédé par Parallax, Ganthet, le dernier Gardien de l’univers, apparut devant Kyle, lui offrant le dernier anneau de pouvoir. Après la mort d’Hal Jordan, il fut le personnage principal de la série régulière Green Lantern jusqu’au retour du héros. Kyle n’a pas vraiment confiance en lui et croit qu’il ne surmonte pas la peur (malgré tous les exploits qu’il réalise). Kyle joua un rôle prédominant dans la reconstruction du Corps en devenant l’hôte de l’entité de la volonté, Ion.

Avec ces premières bases, vous pouvez d’ores et déjà attaquer la première partie d’un prochain dossier sur Green Lantern qui vous donnera des conseils de lecture pour bien démarrer cette magnifique série.

(par Antoine Boudet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Toutes les illustrations sont (C) DC Comics.

Commander "Green Lantern Renaissance" (Panini) sur Amazon ou à la FNAC

Commander "Green Lantern T1 : Origine secrète" (Panini) sur Amazon ou à la FNAC

 
Participez à la discussion
8 Messages :
  • Introduction à l’univers de Green Lantern
    18 août 2011 21:51, par Alex

    Comme je l’avais prédit le film s’est fait descendre par la critique internationale... Pff, on ne m’écoute jamais ! Mais il était clair aussi que dans ce cas on jouait plein-pot sur la nostalgie d’un public strictement US.

    Répondre à ce message

    • Répondu par mmarvinbear le 19 août 2011 à  02:13 :

      C’est un peu normal, tous les Green Lantern humains sont américains...^^

      Quel bol ils ont, quand même...

      Répondre à ce message

    • Répondu par François S le 20 août 2011 à  13:16 :

      J’ai vu le film, hélas. Un pur navet, comme je n’en avais pas vu depuis longtemps au cinéma !!!

      Répondre à ce message

      • Répondu le 23 août 2011 à  09:14 :

        Ce qui me sidère le plus dans le film, c’est la ville étrange (Oa) où vivent les Lanterns dans l’espace. Immense (pourtant il n’y a que 3600 Lanterns, et ils passent la majeure partie de leur temps à se rassembler pour débattre). A quoi donc servent ces immeubles aux formes bizarres, décoratifs et non-fonctionnels ?

        Répondre à ce message

        • Répondu par Sergio SALMA le 24 août 2011 à  14:22 :

          Il ne faut pas prendre les lanternes pour le messie.

          Répondre à ce message

        • Répondu par Antoine Boudet le 24 août 2011 à  14:37 :

          Les bâtiments sont les baraquements des Lanterns. Ils sont conçus pour répondre aux besoins physiologiques de chaque Lantern. Un baraquement est constitué "d’appartements" privés.
          Il comportent aussi des lieux de restauration et d’amusement (type mess). Il est important de noter que le film est calqué sur l’ancienne organisation du Green Lantern Corps en ne comptant que 3600 membres. Maintenant, le Corps compte 7200 Lanterns pour les "patrouilles", la Garde d’Honneur et, dans une moindre mesure, les Alpha Lanterns (les boeufs carottes du GL Corps, dont nous parlerons prochainement).

          Répondre à ce message

  • Introduction à l’univers de Green Lantern
    24 août 2011 13:53, par Edmond Tourriol

    Bel article sur la carrière de ce super-héros américain. Je voudrais juste encourager les lecteurs d’actuabd.com à découvrir les épisodes de Green Lantern & Green Arrow de Denny O’Neil et Neal Adams, qui font partie des tous meilleurs des deux personnages et qui ont marqué les comics de leur époque.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Antoine Boudet le 24 août 2011 à  14:41 :

      Les publications du Silver Age sont importantes en soit, mais sont un véritable calvaire à trouver (en français. Je ne sais pas quels épisodes contient le premier omnibus sorti chez DC en anglais).

      Répondre à ce message