Iron Hammer against the Witch T2 & T3 - Par Shinya Murata & Daisuke Hiyama - Delcourt/Tonkam

2 mai 2019 0 commentaire
  • Suite et fin de ce court « Dark Shônen » où des jeunes filles torturées à mort par l'Inquisition se changent en véritables sorcières en quête de vengeance et de justice. Une lecture « action » et « jolies filles », plaisante même si elle laisse un goût étrange.
Iron Hammer against the Witch T2 & T3 - Par Shinya Murata & Daisuke Hiyama - Delcourt/Tonkam

Nous retrouvons notre trio de sorcières au service de l’Église en mission dans la Vallée de l’Altérité. Elles y découvrent une communauté dirigée par un groupe de sorcières au service du roi des démons. La Papesse ayant été capturée par ce groupe d’hérétiques, nos amies doivent se hâter.

Le combat entre Domino la Sorcière des Flammes, notre héroïne, et Olga la Sorcière du Broiement, chef des sorcières hérétiques, occupe l’essentiel du deuxième tome. Une bataille classique mais efficace, à grand coup d’attaques spéciales et de stratégies pour déjouer le pouvoir de son adversaire.

Domino remporte la victoire mais alors qu’elle espère faire d’Olga et des autres ses amies, la Papesse dévoile ses vraies intentions avec l’apparition de sa force armée constituée uniquement de sorcières !

© 2014 Daisuke Hiyama / SQUARE ENIX

Après un bref retour sur le passé de Domino, avec à la clé la présentation du démon Asmodée, le récit s’attarde dans le troisième et dernier tome à la présentation du grand projet de la Papesse. Elle a l’intention d’utiliser les sorcières pour asseoir son pouvoir et semble également bien connaître Asmodée, responsable de la création du livre sacré codifiant la chasse aux sorcières.

Cependant nous n’en saurons pas davantage, car même si Domino décide de se dresser contre elle, le manga se termine sur une fin ouverte, laissant plusieurs pistes d’intrigue dans le flou. Un peu dommage, même si ce court manga peut se suffire à lui-même en tant que récit sombre et cruel sur le rôle des exécutions publiques pour contrôler la population.

Écrit par le scénariste de Jackals et d’Arachnid, et mis en images par un excellent dessin, dynamique, précis et expressif, parfait pour un shônen manga, ici en version dark, voici un titre qui joue à fond la carte de l’exubérance « manga ». Avec ses héroïnes tragiques et badass, aux tenues et aux personnalités très « Pop Culture Japonaise », Iron Hammer against the Witch est un bon petit manga de genre, sans aucune prétention, mais efficace et sympathique.

© 2014 Daisuke Hiyama / SQUARE ENIX

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Iron Hammer against the Witch T2 & T3. Par Shinya Murata (scénario) et Daisuke Hiyama (dessin). Traduction Benjamin Moro. Delcourt/Tonkam, collection "Seinen". Sortie 30 janvier 2019 & le 24 avril 2019. 210 pages. 7,99 euros.

Acheter le tome 2 sur BD Fugue, FNAC, Amazon

Acheter le tome 3 sur BD Fugue, FNAC, Amazon

Iron Hammer against the Witch sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1.

Arachnid sur ActuaBD :
- Lire la chronique des tomes 1 & 2,
- Lire la chronique des tomes 3 & 4,
- Lire la chronique des tomes 5 & 6,
- Lire la chronique des tomes 7 & 8,
- Lire la chronique des tomes 9 & 10,
- Lire la chronique des tomes 11 & 12,
- Lire la chronique des tomes 13 & 14.

  Un commentaire ?