Actualité

Japan Expo 2022 : le retour du roi manga

Par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 14 juillet 2022                      Lien  
Il s’était fait discret ces derniers temps pour cause de Covid. Et puis on avait constaté que ses chiffres de vente avaient explosé en 2021, laissant la BD franco-belge (et le reste de l’édition) les bras ballants. Japan Expo est de retour, et avec lui le manga-roi. Il ne la ramène pas car on a vu arriver une nouvelle vague, celle des webtoons, majoritairement coréens cette fois, un nouveau tsunami ? C’est bien possible. Raison de plus pour venir à la Japan qui a ouvert ses portes aujourd’hui (jusque dimanche), afin de voir quels sont les ingrédients de la potion magique asiatique.

Elle n’a pas changé : le fun est au milieu du jeu, les sujets éternels comme l’accomplissement personnel ou la romance, des sujets contemporains comme la question du genre… C’est un des secrets de leur réussite : les mangas savent parler aux lecteurs de la génération anime. C’est visible dans les allées : le cosplay est de retour. « Mais moins qu’en Allemagne », nous dit un journaliste polonais qui en connaît un bout sur la question.

Le succès, néanmoins, est patent dans toute l’Europe. « En Espagne, ça a explosé aussi nous dit Oscar Valiente Sanchez, directeur général de Norma Editorial. Nos collègues italiens ont fait le même constat… » Et pourtant, là-bas, le Passe Culture n’existe pas…

Le même remarque que ce retour de Japan Expo entraîne la même ferveur que naguère. « On voit que les responsables marketing des maisons d’édition n’ont rien dépensé depuis depuis 2020 », nous dit un observateur. « De fait, on a enfin pu mettre en place notre nouveau stand conçu il y a deux ans » confirme Christel Hoolans, directrice éditoriale chez Kana. Chez Glénat, on sourit : c’est l’embellie ! « Mais la bande dessinée franco-belge souffre… » nous dit-on.

Japan Expo 2022 : le retour du roi manga
Autour de Naruto, le nouveau stand de Kana

Autre constat : peu d’auteurs japonais répondent présents. «  C’est une année zen pour moi, nous dit Ahmed Agne, patron de Ki-Oon. Je n’ai aucun auteur japonais. On se consacre dès lors à 100% à nos clients. » Les stands sont pris d’assaut, comme les sandwicheries (si vous revenez, prévoyez un casse-croûte !)

Ahmed Agne, l’éditeur de Ki-Oon. Il est "zen" cette année...
A peine sorti, le webtoon "Abandonned Princess" de Jeong Yu Na & Ina, chez Verytoon suscite des cosplays de haute volée

Ce qui frappe, c’est le gigantisme des opérateurs de webtoons : celui de Webtoon / Naver est carrément Wow ! Comme celui de Crunchyroll, le leader du streaming des animes en France.

Pour paraphraser André Malraux, le manga est un art, mais c’est aussi une industrie !

Le stand de Webtoon / Naver, très plébiscité, était carrément gigantesque.
Crunchyroll propose plus de 8000 films en streaming.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN :

Photos : D. Pasamonik (L’Agence BD)

Japan Expo 2022 🛒 Acheter 📖 Feuilleter
 
PAR Didier Pasamonik (L’Agence BD)  
A LIRE AUSSI  
Actualité  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD