Japan Expo – 9ème Impact : Dorothée, starlette « vintage »

5 juillet 2008 4 commentaires
  • D’origine anglaise, le mot « vintage » désigne un millésime ancien de référence pour un alcool et, par extension, une référence du temps passé. C’est exactement cela le phénomène Dorothée aujourd’hui : une recherche du temps perdu devant l’écran de la télé.

Les parents des années 80 savaient-ils ce qu’ils faisaient en se débarrassant de leur marmaille devant les programmes de Récréa 2 ou de TF1 ? Cela a fait peut-être des enfants sages mais, vingt ans plus tard, cela a donné une génération de traumatisés qui se sont rendus en masse vers le Palais des Expositions de Villepinte ce vendredi, où Dorothée était l’invitée de Japan Expo.

Il faut dire qu’on avait forcé la dose à l’époque. Cette comédienne découverte par Jacqueline Joubert avait brièvement joué dans L’amour en fuite de François Truffaut puis dans Pile ou Face de Robert Enrico avant de devenir la coqueluche des programmes jeunesse des années 80 et 90 avec Récréa 2 et avec le Club Dorothée. On la crédite de pas moins de 21 heures de présence sur l’écran par semaine dans ces années-là qu’elle accompagne d’une carrière de chanteuse (Rox & Rouky, Les Schtroumpfs, etc.) qui compte jusqu’à, dit-on, 18 millions d’albums vendus. Après un passage à vide, elle officie aujourd’hui sur IDF1, une chaîne bien plus confidentielle couvrant l’Ile de France.

Japan Expo – 9ème Impact : Dorothée, starlette « vintage »
Dorothée, très à l’aise devant le public de Japan Expo
Photo : Didier Pasamonik (L’Agence BD)

Difficile d’imaginer la ferveur de l’instant : tous ces yeux braqués sur la starlette lors de son arrivée à Japan Expo. Des gens de vingt-cinq à cinquante ans en moyenne. Elle sait y faire avec le public, s’arrête un moment, minaude devant les photographes, pose complaisamment avec ses fans, signe albums et disques, discute avec chacun, et termine à chaque fois, souvent sollicitée par ses admirateurs, par un bisou. Cela dure trois heures durant. À un moment, il faut bien que ça s’arrête. Les recalés râlent, se plaignent de l’organisation (dépassée par les évènements, il est vrai) et l’on entend dans les travées : « Dorothée, Dorothée ! » sous les yeux éberlués des ados qui se demandaient quel était ce mangaka qu’ils ne connaissaient pas.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
4 Messages :
  • (…) savaient-ils ce qu’ils faisaient en se débarrassant de leur marmaille devant les programmes de Récréa 2 ou de TF1 ? Cela a fait peut-être des enfants sages mais, vingt ans plus tard, cela a donné une génération de traumatisés (…)

    Je ne sais pas si c’est du second degré Monsieur Pasamonik, mais en tous cas je vous assure que je me porte très bien. J’ai dû passer bien plus que 21heures de programme par semaine en compagnie de Dorothée, car j’avais les disques 45tours à l’époque.

    Aujourd’hui j’ai fait le deuil de ma baby Sitter du tube cathodique, et n’ai pas eu besoin de recourir à un psy

    Moi je dis : « Merci Dorothée pour ces 3 heures d’après midi de folie chaque mercredi avec Ariane, Patrick, Jacky, Corbier et les mu-sc-léééééééééééééééééééééés ».

    Répondre à ce message

    • Répondu par Superpikpik le 6 juillet 2008 à  15:45 :

      Tout à fait d’accord !!! ce qu’il reste ? une très grande nostalgie car à l’époque c’était moins superficiel ! je suis heureux du retour de Do il était temps !! tu nous a manqués !

      Répondre à ce message

  • Japan Expo – 9ème Impact : Dorothée, starlette « vintage »
    7 juillet 2008 17:53, par le correcteur automatique

    "sur Récréa 2 avec le Club Dorothée"

    Merci de corriger :
    Récréa 2 était l’émission qu’elle animait sur Antenne 2 (ancienne France 2).
    le Club Dorothée était l’émission qu’elle animait par la suite sur TF1.

    Répondre à ce message

  • Lol, J’ai été à cette édition de Japan Expo...Je l’ai même vu, mais pàs reconnue quand je l’ai passé. J’ai seulement pensé...mmm, cette personne, je là connait, mais d’ou ? Malheureusement...Si j’avais su. Je rèvais depuis que j’était petit, de là voir en vrai...J’espère que j’aurai une chance...

    P.S. : J’ai déjà eu là chance de voir Go Nagai & Herman Van Veen, deux de mes idoles de jeunesse :) Mais çà c’est une autre histoire...

    Répondre à ce message