Je veux une Harley T. 6 - Par Cuadrado & Margerin - Dargaud

4 juillet 2020 0 commentaire
  • Cuirs, cylindrées et crise de la cinquantaine : Frank Margerin rempile avec un sixième tome de sa dernière série "Je veux une Harley", toujours accompagné de Cuadrado au scénario. Au programme de ce sixième volume : maison en banlieue, gros garage et comme toujours, fêtes entre copains.

Depuis l’acquisition de la fameuse Harley dans le premier volume de la série, il y a de ça huit ans, le duo Margerin / Cuadrado continue d’emporter Marc Carré et sa clique de quinquas dans toujours plus d’aventures sur fond de chromes et de cylindrées. Après une étape dans l’Ouest américain, une retraite spirituelle dans les Alpilles ou encore la création d’un club de motard, la petite famille décide cette fois d’acheter une maison, avec bien évidemment un grand garage à transformer en salle de jeu / bar à potes / atelier pour bécanes.

L’album reste fidèle à la recette qui fait l’efficacité de la série : des gags en quelques pages qui s’enchaînent sur plusieurs chapitres et qui forment au final un récit complet tout à fait compréhensible sans avoir en tête les précédents. Et une fois de plus, les personnages secondaires -la bande de copains du couple- sont toujours aussi attachants et bien construits.

Je veux une Harley T. 6 - Par Cuadrado & Margerin - Dargaud

La force de cette série, Je veux une Harley, est la justesse du ton. Le duo parvient à aborder des thèmes et un certain humour frappé de sincérité, certes déjà vu, mais finalement assez rare. Cuadrado nous livre un récit quasi-autobiographique, en tout cas sa propre expérience du passage au demi siècle. Quant à Margerin, on l’avait déjà vu faire vieillir son personnage-phare Lucien sur la fin de la série, Je veux une Harley apparaît donc presque comme la suite logique de cette prise de maturité.

Le tout est magnifiquement porté par le trait d’un dessinateur toujours aussi fidèle au style cartoonesque qui a fait sa renommée. On retrouve la fraîcheur et l’humour intemporel si caractéristique de ses dessins, et si on ne voit pas exactement la même énergie que dans les Lucien ou Manu des débuts, l’équation continue à démontrer son efficacité, traitant de thèmes universels dans lesquels beaucoup pourront se retrouver, évidents et percutants, loin de tout cliché.


(par Jaime Bonkowski de Passos)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

"Je veux une Harley T. 6" - Par Cuadrado et Margerin - Dargaud - 29/05/2020 - 48 pages - 12€.

  Un commentaire ?