Newsletter ActuaBD

L’Enfant et le Maudit T. 11 - Par Nagabe - Komikku Editions

  • Dernier tome de cet étrange et poétique conte sur deux êtres que tout oppose. Le Professeur et Sheeva vont-ils enfin se retrouver et vivre en paix, loin du conflit entre l'Intérieur et l'Extérieur, et ce malgré les ténèbres qui les entourent ?

Nagabe nous aura envoûté avec ce récit narrant le quotidien, à la marge du monde, d’un improbable duo : une petite fille enjouée et un professeur apathique, à l’apparence de monstre. Dans cet univers moyenâgeux, la population scindée en deux, d’un côté les sains et de l’autre les maudits, vit sous le joug d’une malédiction qui d’un simple contact physique peut changer un individu en monstre et en paria.

Le mystère autour de ce mal noir aura été l’un des vecteurs du récit, avec son lot de révélations régulières et une explication finale très symbolique et mythologique. Cependant, le cœur de l’œuvre sera resté jusqu’au bout l’histoire touchante entre le Professeur et Sheeva, incapables de se toucher, mais tout aussi incapables de vivre l’un sans l’autre.

Les épreuves des derniers tomes permettent de voir la menace du royaume de l’Intérieur, désirant sacrifier Sheena pour délivrer le pays de la malédiction, entraînant une fuite, une séparation puis des retrouvailles de notre duo, qui n’aspirent qu’à une vie paisible. Et lorsque tout semblait enfin se terminer bien, ils doivent faire face à une ultime épreuve.

L'Enfant et le Maudit T. 11 - Par Nagabe - Komikku Editions
© nagabe / MAG Garden

Dans ce volume final, après une révélation aussi surprenante que dérangeante, le professeur doit répondre à la question qui a structuré toute l’œuvre : a-t-il besoin de Sheena pour vivre ? Et jusqu’où est-il prêt à aller pour rester auprès d’elle ? Entre le sujet du prix à payer et celui de l’illusion d’une vie "fausse" ordinaire, le point d’orgue synthétise tous les enjeux du manga, appelant une réponse explicite du professeur.

Avec son élégance et son trait onirique, à base de grand aplat de noir, Nagabe a exploré avec brio la mise en forme de sentiments et des émotions fortes, mais aussi la violence de leurs contrastes. Ce style lancinant et contemplatif a parfois déstabilisé le lecteur, mais l’a plus souvent enchanté, donnant corps à cette étrange poésie.

Une bien belle œuvre, à l’identité forte et à l’ambiance singulière qui nous aura proposé de suivre un duo attachant qui fait fondre plus d’un cœur !

© nagabe / MAG Garden

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

L’Enfant et le Maudit T. 11. Par Nagabe. Traduction de Fédoua Lamodière. Komikku Editions. Sortie le 4 novembre 2021. 171 pages. 7,99 euros.

L’Enfant et le Maudit sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1

 
Newsletter ActuaBD