L’Homme de Mars, un concept-album d’une rare originalité

  • L’homme de Mars, nouveau modèle d’objet unique regroupant livre et disque pour défendre l’œuvre en tant que telle et combattre son piratage.

A mi-chemin entre les comédies musicales hollywoodiennes et les opéras rock, L’Homme de Mars marque une avancée dans le genre. Véritable passerelle entre la musique, la bande dessinée, le spectacle, le texte et l’image, l’album se lit, se regarde et s’écoute. Autant dire que ça fonctionne formidablement bien et que malgré son prix élevé, il mérite plus qu’un regard. Sans être original pourtant, le thème de l’histoire pose un constat, celui de l’interrogation d’un homme sur lui-même et sur sa vie. Il se questionne sur son appartenance au monde actuel, sa place dans une société qui lui déplait et dans laquelle il se sent de plus en plus étranger au point de se considérer comme un Extra-terrestre. Alors pourquoi Kent serait-il plus intéressant à ce titre ? Parce qu’il utilise tout ce qu’il connaît du son, de la forme et de la couleur pour décrire ses convictions.

L’heure est au bilan et l’ambiance est morose mais, dit par Kent, l’approche est moins déprimante qu’il n’y paraît.

Lecture mode d’emploi

Lire ce concept album comme le nomment l’éditeur et l’auteur laisse une très grande liberté. On peut s’imprégner du CD seul, on peut lire la bande dessinée dans le silence mais on peut aussi s’installer le livre à la main en écoutant le CD et c’est parti pour une plongée de 50 minutes dans un univers futuriste….rétro ! Parfait pour les Épicuriens.

L’homme de Mars devient très vite attachant. Le dessin met en scène un style SF des années Métal, presque kitch, rehaussé par de fausses couvertures, d’illustrations couleur entre les chansons-chapitres. L’environnement est spatial, aérien, le dessin linéaire idéal pour parler d’un futur fabriqué à ses mesures. Le genre semble venir d’un passé dépassé ; l’illustration sonore plus éclectique que le dessin donne envie de fredonner.

On chante comme Les Who ont interprété Tommy et on ne peut pas s’empêcher de penser à Starmania et bien sûr à la désillusion chantée de Fabienne Thibeault pour sa serveuse automate, à Balavoine et à tous les acteurs de ce chef-d’œuvre.

Pourquoi Kent saurait-il mieux que d’autres mettre cette histoire en musique ? Parce qu’on ne peut pas avoir été le chanteur de Starshooter sans penser musicalité, sans colorer une image par du son. La justesse de son Homme de Mars est touchante. Ses désirs sont palpables, on le suit dans l’utopique espoir d’un monde meilleur. L’opéra compte 17 titres dont on peut écouter des extraits sur les sites marchands habituels et lire les paroles sur le site de l’auteur.

Une méthode contre le piratage

L’œuvre semble hors du temps pourtant elle dynamise le milieu en apportant une solution compensatoire aux manques à gagner sur l’œuvre piratée. Le CD musical peut être acheté seul mais pour connaître l’entièreté de l’histoire et trouver l’émotion que l’auteur cherche à partager il faut lire et regarder l’album-livre en plus de l’album-musical. Le piratage du CD ampute forcément l’œuvre d’une grande partie d’elle même. Toutes les réponses ne sont pas données mais cette idée n’est pas inintéressante. Tous les éditeurs n’auront pas les moyens de s’associer à un tel combat, mais si les structures économiquement fortes s’y mettent et ouvrent la voie pour une fois au lieu de laisser les éditeurs indépendants être précurseurs dans tous les cas, le produit se popularisant, pourrait drainer de nouveaux élans.

Bien réel, l’Homme de Mars est une création très agréable à découvrir.

L'Homme de Mars, un concept-album d'une rare originalité

(par Marie M)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN :

L’HOMME DE MARS - Par Kent - Actes Sud BD

Commander ce livre sur Internet



Meilleures ventes BD
🔍 Avis Actuabd 📖 Feuilleter 🛒 Acheter

1 🔍 📖 🛒 Les Cahiers D'esther T.07 - Hi NOUVEAU
2 🔍 📖 🛒 Le Monde Sans Fin
3 🔍 📖 🛒 Guacamole Vaudou
4 🔍 📖 🛒 Kaiju N8 T.05 NOUVEAU
5 🔍 📖 🛒 La Quete De L'oiseau Du Temps NOUVEAU
6 🔍 📖 🛒 Les Nouvelles Aventures De Lap NOUVEAU
7 🔍 📖 🛒 Mashle T.09 NOUVEAU
8 🔍 📖 🛒 Elles T.02 - Universelles
9 🔍 📖 🛒 Spy X Family T.01
10 🔍 📖 🛒 Elles T.01 - La Nouvelle(s)
11 🔍 📖 🛒 Spy X Family T.02
12 🔍 📖 🛒 Les Cahiers D'esther T.01 - Hi
13 🔍 📖 🛒 One Piece T.01
14 🔍 📖 🛒 One Piece - Edition Originale
15 🔍 📖 🛒 Spy X Family T.03
16 🔍 📖 🛒 Demon Slayer T.22
17 🔍 📖 🛒 Jujutsu Kaisen T.15 NOUVEAU
18 🔍 📖 🛒 Les Soeurs Gremillet T.03 - Le NOUVEAU
19 🔍 📖 🛒 Celeste T.01 - Bien Sur, Monsi NOUVEAU
20 🔍 📖 🛒 Zai Zai Zai Zai
21 🔍 📖 🛒 Carnets De Campagne
22 🔍 📖 🛒 Les Reflets Du Mondeen Lutte NOUVEAU
23 🔍 📖 🛒 Naruto T.01
24 🔍 📖 🛒 Le Spirou D'emile Bravo T.05 -
25 🔍 📖 🛒 One Piece T.02
26 🔍 📖 🛒 Idefix Et Les Irreductibles T. NOUVEAU
27 🔍 📖 🛒 Bug T.3
28 🔍 📖 🛒 Spy X Family T.05
29 🔍 📖 🛒 Spy X Family T.04
30 🔍 📖 🛒 Spy X Family T.07
31 🔍 📖 🛒 Les Cahiers D'esther T.03 - Hi
32 🔍 📖 🛒 Demon Slayer T.01
33 🔍 📖 🛒 Les Cahiers D'esther T.02 - Hi
34 🔍 📖 🛒 Naruto T.02
35 🔍 📖 🛒 One Piece T.03
36 🔍 📖 🛒 Mortelle Adele T.01 - Tout Ca
37 🔍 📖 🛒 Spy X Family T.06
38 🔍 📖 🛒 Les Royaumes De Feu T.05 - La
39 🔍 📖 🛒 One Piece T.04
40 🔍 📖 🛒 Missionyozakura Family T.08 NOUVEAU
41 🔍 📖 🛒 Heartstopper T.02 - Un Secret
42 🔍 📖 🛒 La Revue Dessinee N36 NOUVEAU
43 🔍 📖 🛒 Naruto T.03
44 🔍 📖 🛒 Moriarty T.13 NOUVEAU
45 🔍 📖 🛒 Les Cahiers D'esther T.04 - Hi
46 🔍 📖 🛒 My Hero Academia T.01
47 🔍 📖 🛒 Mortelle Adele - Au Pays Des C
48 🔍 📖 🛒 Les Legendaires - Les Chroniqu
49 🔍 📖 🛒 Assassination Classroom T.01
50 🔍 📖 🛒 Le Droit Du Sol - Journal D'un

Source : Datalib
A lire aussi sur ActuaBD :

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • Au sein du texte de cette chronique, on peut lire : "pour une fois au lieu de laisser les éditeurs indépendants être précurseurs". L’auteure de ces mots a sans doute (volontairement ?) oublié qu’un petit éditeur, La Cafetière, a créé voilà il y a déjà deux ans une collection, Morceau, dont le principe est de publier ensemble une bande dessinée et une œuvre musicale, toutes deux entièrement originales et créées conjointement, en s’inspirant l’une de l’autre, ce concept de création simultanée en faisant toute l’originalité. Certes, l’ouvrage de Kent (auteur que j’apprécie beaucoup par ailleurs pour tous ses talents) est peut-être moins "expérimental" (quoique ?) et son tirage plus important, mais le fait demeure, La Cafetière a été précurseur dans ce domaine...

    Répondre à ce message

    • Répondu par Marie M le 18 avril 2008 à  09:32 :

      Bonjour Phil M

      En effet,rendons à César ce qui appartient à César. Mais que la suggestion mise entre parenthèse mais bien lisible que l’auteure, c’est à dire moi, ait volontairement omis de parler d’une collection d’un petit éditeur, est vilaine ! En effet j’ai totalement oublié cette collection et c’est dommage car j’ai une grande idée du travail que peut faire un indé.
      Il se trouve que je connais pourtant ce livre (le premier uniquement)et je me rends compte grâce à votre remarque qu’il ne s’est pas du tout inscrit dans ma mémoire. Alors non il n’y a de volontarisme à omettre cette info et réellement, nous devrions nous poser des questions à savoir pourquoi ?

      Les choses étant réparées, je vous félicite pour votre intiative :-)

      Répondre à ce message

Dans la même rubrique


En bref