L’héritage - Les Démons d’Alexia n°1 - Ers et Dugomier - Dupuis

8 mars 2004 0
  • Surfant sur la vague de l'ésotérisme, les éditions Dupuis lancent ici une nouvelle série dont l'héroïne, attachante dès le début, est une exorciste un peu spéciale. En effet, elle se verra attribuer, dès la fin du premier album, des pouvoirs assez particuliers voire contradictoires ...

Le Centre de Recherche des Phénomènes Surnaturels est une institution discrète qui a pour mission de lutter contre les phénomènes occultes qui se manifestent un peu partout sur notre planète.

Le jour où la jeune Alexia débarque au C. R. P. S., sa vie va en être bouleversée. Exorciste débutante mais surdouée, elle maîtrise mal ses pouvoirs qui vont pourtant devenir son principal outil de travail... mais aussi la source de ses ennuis ! Entourée des meilleurs spécialistes en sciences occultes, notre héroïne va mener de véritables enquêtes policières... où les criminels classiques sont remplacés par les forces du mal !

Pour mieux lutter contre ses ennemis, Alexia devra se rendre à Yorthopia, pays mythique rassemblant toutes les connaissances occultes. Seul petit problème : l’unique accès connu se trouve dans la "Zone 85", un bâtiment du C. R. P. S. victime d’un terrible envoûtement...

(par JLM)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Premier album réussi pour cette nouvelle série du duo Ers et Dugomier. D’un dessin classique tout public (avec mention spéciale pour les couleurs de Scarlet, qui signe ici des couleurs d’ambiance très convaincantes) et d’un scénario moins classique mais très bien charpenté, ce premier récit , qui n’est finalement qu’une mise en place, laisse présumer de beaux développements. Prépubliée dans le magazine Spirou, cette histoire n’avait déjà pas laissé ses lecteurs indifférents . Avec des séries comme Mèche Rebelle (tiens, aussi du fantastique !) et celle-ci, on perçoit que l’éditeur de Marcinelle tente de renouveler son stock de séries tout public. Gageons que si la qualité se maintient, il y arrivera.

Lire un extrait

  Un commentaire ?