Le Fumetto en majuscule

27 janvier 2013 3
  • La bande dessinée italienne dispose enfin d'une anthologie. Avec {Fumetto! 150 anni di storie italiane}, le point est fait sur la longue et riche histoire du 9e art transalpin. Un ouvrage (en italien) indispensable pour les esprits curieux de la création transalpine.

Matteo Stefanelli, l’un des deux coordinateurs du projet avec Gianni Bono, nous l’avait présenté en avant-première lors de la deuxième édition du SOB. L’ouvrage est depuis début janvier disponible sur Amazon.fr.

Certes, il est publié (pour le moment) uniquement en italien. Mais la relative (pour un francophone) barrière de la langue de Dante ne devrait pas rebuter le passionné. Car outre ses dimensions hors du commun (517 pages / 35,4 x 26 x 4,6 cm / 3,1 kg), ce livre est exceptionnel dans le sens où il est le premier à dresser un tel panorama de la bande dessinée transalpine depuis ses débuts jusqu’à nos jours.

Le Fumetto en majuscule

Toute la partie dédiée au XIXe siècle est bien entendue la plus riche en informations inédites. Fumetto ! prend comme point de départ 1848 et le début du Risorgimento (les guerres contre l’Autriche et l’unification de l’Italie), période fertile en publications contestatrices voire révolutionnaires, et donc riche en caricatures politiques. Pas forcément de la bande dessinée stricto sensu, mais souvent les prémices d’une narration séquentielle.

Le reste de la chronologie se décline en dix "moments" caractérisés, certains d’ailleurs se chevauchant (1848-1898 L’aventureuse unité de l’Italie / 1899-1931 Journaux pour l’âge de l’enthousiasme / 1932-1943 Le régime de l’aventure / 1943-1948 La reconstruction de l’imaginaire / 1949-1961 Le parfum américain / 1962-1975 La transgression en poche / 1965-1980 Linus et la révolution culturelle / 1977-1990 Les chemins de traverse du mainstream / 1991-2001 Globalisation et anti-modèles / 2000-2012 Nouveaux territoires).

Archimede, Mario Bazzi (Il giornalo della domenica) 1926
Quelques journaux de la seconde moitié du XIXème siècle

Pour chaque chapitre, une introduction commente le choix du "moment", le replace dans son contexte et présente son contenu. Suit un certain nombre de portraits d’auteurs marquants pour la période traitée (une double-page leur est invariablement consacrée, comprenant une page d’illustration et une page de texte). Et pour clore les chapitres, sont reproduites les couvertures des différents journaux, revues et magazines publiés à cette époque.

La liste ne se veut bien évidemment pas exhaustive, mais propose un large éventail d’artistes (118 portraits au total). Une seule page de texte pour Pratt, Mattotti, Serpieri, Manara, Magnus, Crepax, Buzzeli, Toppi, Giardino, Bottero, Jacovitti, Liberatore, Fior ou Gipi est forcément trop court, mais c’était le seul moyen de laisser une place à tous les autres, tombés dans l’oubli, moins médiatisés ou inconnus hors de l’Italie.

La double-page Hugo Pratt
La double-page Dino Battaglia

Non content de faire le tour d’horizon des auteurs et des journaux qui ont laissé leur empreinte sur le 9e art italien, Fumetto ! réserve ses derniers chapitres au questionnement de neuf thématiques (Fumetto et culture / Fumetto et médias / Fumetto et arts visuels / Fumetto et cinéma / Fumetto et télévision / Fumetto et littérature / Produits dérivés / Les archives dispersées des fumetti / grand tour d’Italie : la ville du fumetto) proches des préoccupations franco-belges.

Puis aux portraits d’acteurs majeurs du petit monde de la bande dessinée (Sergio Bonelli, Romano Calisi, Cesare Civita, Umberto Eco, Giovanni Gandini, Florenzo Ivaldi, Paola Lombroso Carrara, Luciano Pedrocchi, Umberto Virri, Elio Vittorini). Et enfin à la place du fumetto dans le monde (Historietas italiennes / Petits formats d’Italie / Italiens d’Angleterre / Disney made in Italy).

Le dossier sur Linus

On le voit à cette rapide description du sommaire, Fumetto ! est copieux et possède de multiples portes d’entrée. Le contenu va bien au-delà d’une simple introduction à la bande dessinée italienne. Les nombreux contributeurs ne se contentent pas de faire une présentation des différents thèmes et auteurs, ils contextualisent, soulignent les enjeux, les évolutions, les points forts. Cela permet parfois de voir sous un autre jour certains dessinateurs qu’on pensait rabâchés et aiguise la curiosité sur d’autres thèmes.

La réserve que nous pourrions faire à l’ouvrage tient dans le parti-pris iconographique. Les auteurs ont en effet choisi d’illustrer les textes par des détails des œuvres citées. Si l’effet de mise en page n’est pas inintéressant, il est quand même assez frustrant pour le lecteur, notamment pour les dessinateurs qu’il ne connaît pas. Son prix (60€) en fera certainement frémir plus d’un, mais ne surprendra pas les autres, connaissant le coût de production et d’édition ainsi que les difficultés éditoriales à réaliser un tel ouvrage.

Fumetto ! 150 anni di storie italiane fait date et incitera les chercheurs à creuser certains sujets. Il restera sans aucun doute une référence pour un bon moment.

(par Thierry Lemaire)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
3 Messages :
  • Le Fumetto en majuscule
    27 janvier 2013 12:06

    Bonjour,
    A quand une traduction en français ?

    Répondre à ce message

    • Répondu par Thierry Lemaire le 27 janvier 2013 à  16:50 :

      Bonjour,
      ce n’est pas prévu pour le moment mais nous vous tiendrons au courant si une version française voyait le jour.

      Répondre à ce message

  • Le Fumetto en majuscule
    28 janvier 2013 02:03

    Car outre ses dimensions hors du commun (517 pages / 35,4 x 26 x 4,6 cm / 3,1 kg), ce livre est exceptionnel dans le sens où il est le premier à dresser un tel panorama de la bande dessinée transalpine depuis ses débuts jusqu’à nos jours.

    Gianni Bono est également l’auteur du "Guida al fumetto italiano" (2152 pages / 24,5 x 17,5 x 11,5 cm / 4,5 kg), une encyclopédie “exceptionnelle” en deux tomes
    http://www.ifedizioni.it/if/

    Répondre à ce message