« Les Cosmogoniales » : une histoire graphique et moderne de l’univers sous l’œil des Anciens

18 juillet 2019 0 commentaire
  • Projet graphique d’une grande ambition, « Les Cosmogoniales » de Hyacinthus se propose de retracer l’histoire de l’univers du Big Bang jusqu’à l’apparition de la vie sur notre planète. Une vision scientifique mise en perspective par des textes d’auteurs antiques, grecs et latins. L’édition, particulièrement soignée, de Rue de l’Échiquier, bénéficie d’une campagne ulule qui s’achève dans quelques jours.

Les Bucoliques de Virgile en prologue, en bilingue, ce qui permet de dérouiller de vieux réflexes de petit latin : voilà comment s’amorce Les Cosmogoniales, gigantesque machinerie élaborée pendant trois ans par un jeune auteur, Hyacinthus. Passé ce premier texte se déploient de vastes planches réalisées à l’encre de chine, au découpage aussi cartésien que vivant et qui retracent l’histoire de l’univers depuis ses premiers bouillonnements jusqu’au développement des créatures originelles de la Terre.

Ces grandes étapes que la science moderne a su établir ces dernières décennies se trouvent mises en perspective par la vision qu’avaient du cosmos poètes et érudits de l’Antiquité, il y a 2000 ans et davantage. Et la justesse de certaines de ces conceptions du monde – on pense par exemple à l’atomisme antique d’un Lucrèce dans De Natura Rerum – ainsi que la fulgurante poésie d’autres, comme les passages tirés des Métamorphoses d’Ovide, frappent l’esprit. Représentations graphique, scientifique et littéraire se combinent ici avec justesse et harmonie.

« Les Cosmogoniales » : une histoire graphique et moderne de l'univers sous l'œil des Anciens
Les Cosmogoniales © Hyacinthus

Les premiers moments de l’univers, cellulaires, s’avèrent ainsi particulièrement impressionnants. Ils nous ont, étonnamment, évoqué le poète et peintre non pas du dehors cosmologique mais bien du dedans absolu : Henri Michaux. Et ses "signes", tracés et mouvements libres venant scander ses poèmes, comme dans Face au verrou par exemple.

Les Cosmogoniales © Hyacinthus

Car c’est aussi et surtout un formidable objet graphique, finalement un peu éloigné de la bande dessinée, que ces Cosmogoniales. Il faut dire que Hyacinthus n’est pas un auteur de BD au sens classique du terme, mais d’abord un graveur et dessinateur passé par les Arts Décoratifs. Les Cosmogoniales constituent son entrée dans le 9e Art ce qui explique un résultat qui lorgne du côté du livre d’art et justifie l’édition riche et soignée proposée par Rue de l’Échiquier.

Et pour soutenir à fond cette démarche atypique, l’éditeur a lancé une campagne ulule qui se termine ces jours-ci. De quoi découvrir ce beau livre avant sa sortie officielle en septembre et bénéficier de quelques contreparties (dédicaces, sérigraphies ou autres). Un vidéo de l’éditeur, ci-après, détaille un peu plus la démarche de l’auteur.

Les Cosmogoniales © Hyacinthus

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Les Cosmogoniales. Par Hyacinthus. Rue de l’Échiquier. Sortie le 05 septembre. 192 pages. 24,90 euros.

  Un commentaire ?