Les Misérables : Fantine – Par Maxe L’Hermenier, Looky et Siamh - Jungle

12 mars 2020 1 commentaire
  • L'histoire de Fantine constitue la première partie de l'oeuvre majeure de Victor Hugo : Les Misérables. Elle est adaptée en bande dessinée par Maxe L'Hermenier, Looky et Siamh, et bien que souffrant de quelques passages rapides, on retrouve un ensemble assez cohérent.

S’attaquer à un monument de la littérature pour l’adapter en bande dessinée est toujours une entreprise périlleuse. En effet, la popularité d’une œuvre entraîne bien souvent de nombreux commentaires sur elle : que l’on soit amateur éclairé ou lecteur plus distrait, chacun aura de quoi donner un avis et y trouver ressemblances et décalages avec sa propre interprétation du texte.

Dans cette affaire, même les plus distraits qui n’aurait jamais entendu parler de Victor Hugo peuvent avoir une vague idée de ce dont parle Les Misérables tant le roman, son décor, ses personnages, ont su marqué l’imagerie populaire. L’œuvre est d’ailleurs régulièrement convoquées dans l’actualité, avec plus ou moins de pertinence (que l’on songe à la générosité des grandes fortunes pour reconstruire Notre-Dame, ce qui a fait suggérer à certains qu’il serait bon d’en faire autant pour « les misérables », ou plus récemment à Isabelle Balkany, qualifiée ici de « Thénardier de Levallois »).

Que l’on en soit spécialiste ou qu’on en ait qu’une vague connaissance par ouï-dire, Les Misérables est ainsi entouré d’une aura et de nombreuses représentations qui orientent déjà notre lecture de l’album avant même de l’avoir entamé. C’est en outre une œuvre qui a déjà connu des adaptations en BD, par exemple avec Takhairo Arai ou Christian Maucler.

Les Misérables : Fantine – Par Maxe L'Hermenier, Looky et Siamh - Jungle

C’est donc une tâche difficile a priori qu’entreprend Maxe L’Hermenier, auteur à qui ont doit le concept de Pirates des Mille et Une Lunes, qui consiste à regrouper six dessinateurs d’horizons divers. Il est ici assisté au dessin par Looky (une association déjà vue pour une autre adaptation : La Belle et la Bête), et à une jeune dessinatrice, Siamh, qui signe là sa première bande dessinée.

Comme l’indique son titre, le premier tome de cette adaptation est centré sur l’histoire de Fantine, jeune mère célibataire qui tombe dans la misère et la déchéance pour sauver sa fille Cosette. On fera avec elle la connaissance de Jean Valjean, sorti de 19 ans de bagne, dont le destin va basculer après la rencontre avec monseigneur Myriel. On croise également Javert, policier légaliste et zélé ainsi que, bien entendu, les fameux Thénardier.

Presque logiquement, le format BD souffre de la comparaison sur certains points (profondeur du récit, psychologie des personnages, le chantage des Thénardier). Mais après tout, être comparé à Victor Hugo peut rarement vous mettre en valeur, alors est-il pertinent de comparer ? Ne faut-il pas plutôt prendre ce support comme une autre œuvre, et la lire comme telle ? Ou considérer que la bande dessinée rend accessible une œuvre que d’aucuns ne liraient jamais ?

Quoi qu’il en soit, on a ici un ensemble cohérent, qui se lit plutôt avec plaisir. Entre la rédemption de l’un et la déchéance de l’autre, les destins se croisent et le récit est fluide. Les décors nous plongent dans un XIXe siècle réaliste : contrasté et inégalitaire.

L’album s’achève avec un dossier qui illustre la travail documentaire des auteurs : biographie de Victor Hugo, contexte historique, quiz sur le récit. De quoi prolonger pour faire causette !

(par Damien Boone)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

"Les Misérables T. 1 : Fantine" - Maxe L’Hermenier, Looky & Siamh - Jungle - 23/10/2019 - 72 pages - 14,95€.

 
Participez à la discussion
1 Message :