BD d’Asie

Les Secrets de Léa, T1 : La Nouvelle Élève - Par Yuu Yabuuchi - Delcourt

Par Stéphanie Francqueville le 15 février 2013                      Lien  
Première règle, premier soutien-gorge, premier émoi amoureux... Ce manga traite avec simplicité les réponses aux questions intimes que chaque jeune fille se pose au début de l'adolescence.

Léa Tachibana, 10 ans, vient d’apprendre que sa maman est enceinte. Quand elle annonce la nouvelle à ses amies, elles sont contentes pour elle, mais lui conseille de ne pas trop en parler à l’école. Pourquoi ? Mais parce que ça veut dire que ses parents ont fait des choses sexuelles !

Léa ne comprend pas très bien ce que cela signifie et Émilie et Yae semblent trop gênées pour lui expliquer. C’est auprès de Saya, la nouvelle élève, que la fillette va trouver la réponse à ses questions. Celle-ci et bien d’autres, car le début de la puberté suscite beaucoup d’interrogations sur les changements du corps, les relations entre filles et garçons, l’amitié, l’amour...

Les Secrets de Léa est un manga à visée éducative. Pas sûre que la maman qui cherche un livre pour aider sa petite fille à comprendre la puberté se tourne spontanément vers le rayon manga. Et bien ce serait dommage, car ce titre répond de manière plutôt maline aux questionnements de la jeune pré-adolescente.

Dans ce tome, il est question des premières règles, du premier soutien-gorge, de la différence entre filles et garçons et des sentiments amoureux. Entourée de ses amis, avec tendresse et simplicité, Léa chemine vers ce qui l’amènera à devenir une femme.

Une petite touche fantastique s’ajoute à ce récit de vie quotidienne, nullement rébarbatif, plutôt charmant.

Les dessins de Yuu Yabuuchi, très arrondis et empreints d’une certaine pudeur, colle parfaitement au sujet et au public visé. Ils séduiront aussi bien la mère que la fille. Par contre, passé 12-14 ans, ce shojô risque de laisser de marbre une grande partie du lectorat.

Ce manga a reçu le prix du Meilleur Manga Éducatif, organisé par les Éditions Shogakukan en 2008.

(par Stéphanie Francqueville)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN :

CONTENUS SPONSORISÉS  
PAR Stéphanie Francqueville  
A LIRE AUSSI  
BD d’Asie  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD