Madara, tomes 1 & 2 - Par Eiji Otsuka & Sho-u Tajima - Glénat Manga

17 juin 2008 1 commentaire
  • Bourré de gimmicks, des gadgets cachés dans ses membres artificiels, Madara est un jeune guerrier qui défie les généraux de l'empire du mal pour retrouver les parties réelles de son corps, et devenir le souverain de son royaume. Tous les éléments sont réunis pour servir cette excellente quête, qui ne déroge pas aux règles du genre.

Une légende raconte que l’empereur du mal Miroku sera un jour détrôné par un jeune garçon aux grands pouvoirs qui ouvrira ainsi la porte reliant le monde des humains à celui d’Agharta. Lorsque Miroku a un fils, Madara, une rumeur annonce que ce serait lui qui mettra l’empire à terre ! Craignant que la prophétie ne se réalise, son père découpe le corps de Madara en huit parties qu’il confie à huit de ses meilleurs généraux. Ce qui reste du pauvre enfant est jeté dans une rivière. Mais il est recueilli par un vieil homme qui le soigne en lui posant des membres artificiels : des gimmicks. 13 ans plus tard, à la mort de celui qui l’a soigné, Madara se met en quête des différents membres de son corps, accompagné de la jolie Kirin, et du mystérieux Hakutaku. Que les huit généraux prennent garde : Madara arrive !

Madara, tomes 1 & 2 - Par Eiji Otsuka & Sho-u Tajima - Glénat MangaLes deux auteurs de MPD-Psycho se retrouvent pour un shônen digne de ce nom : une quête initiatique classique où les difficultés et les monstres vont crescendo afin d’alimenter au fur et à mesure l’intrigue. Dans un esprit qui emprunte légèrement à l’Alef-Thau de Jodorowsky, Madara progresse graduellement, retrouvant son intégrité physique réelle tout en augmentant sa force spirituelle, afin qu’il devienne un héros digne de son futur royaume.

Dans le premier volume de ces aventures (qui sont publiées dans le sens européen, conformément au sens original japonais), Madara est un jeune fou qui apprend à se servir des ses gimmicks, regorgeant de possibilités aussi variées qu’inventives. Il découvre également qu’il ne peut se passer de Kirin, car elle possède la propriété de multiplier sa force spirituelle. On suit donc avec plaisir et humour les premières aventures assez faciles de ce jeune guerrier qui ne se prend pas pour le dernier des imbéciles. Mais il est vite confronté à un adversaire extrêmement fort, le Prince Chaos, qu’il va combattre dans la presque intégralité du second tome. Ce combat épique, la bivalence de cet ennemi, aussi amical que dangereux, n’est pas sans rappeler certaines scènes de Dragon Ball.

Humour, héroîsme, dépassement de soi, cette épopée ravira les fans de Shônen, le tout servi par un duo d’auteurs qui ont déjà fait leurs preuves !

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :