Newsletter ActuaBD

Psykoparis – T1 : « Premier sang » – Par Roulot et Martinage – Soleil

2 septembre 2011 0 Albums par Nicolas Depraeter
🛒 Acheter
  • Dans un Paris contemporain, sans voiture ni forces de l'ordre et sans arme à feu, une seule arme fait sa loi : l'épée. Tout le monde peut porter l'arme blanche et s'en servir, mais quand Cid et Nathan organisent une fête, ce sont les pègres locales qui en font les frais. Un vrai film de gangsters en 48 pages et en quadricolor !

Cid et Nathan sont deux jeunes étudiants aimant squatter les appartement des Parisiens en vacances pour y tenir des fêtes délurées.

Amjad doit rembourser un bon paquet d’argent à Maman s’il ne veut pas que sa famille souffre. Maman quant à elle est l’usurière de tout Paris, mais son grand âge lui posant quelques problèmes de mémoire, elle tient tout ses comptes dans un petit livret soigneusement rangé dans un secrétaire. Aussi, lorsque l’appartement de Maman est mis à sac suite à une fête non programmée, le précieux meuble manque à l’appel et les gangs locaux décident de s’unir contre Maman qui ne peut plus tenir les comptes. L’expression « mettre le feu aux poudres » est alors toute désignée pour décrire la suite des événements.

Psykoparis – T1 : « Premier sang » – Par Roulot et Martinage – Soleil
Paris, ses amoureux et ses épées
© Roulot et Martinage, Psykoparis

Roulot et Martinage sont habitués aux gerbes de sang et aux massacres, mais en général c’est aux dépends de leurs « héros » puisque ce tandem est à l’origine de la délirante série Les Goblins.

Ils s’essaient avec Psykoparis à un monde un peu plus réaliste, et l’essai est transformé. La ville de Paris qui nous est présentée semble être un croisement entre celle que l’on connaît et une société féodale où chacun doit être capable de se défendre pour protéger ses biens.

Cid à des progrès à faire en cours, surtout en escrime.
© Roulot et Martinage, Psykoparis

Les influences cinématographiques sont visibles dans l’histoire développée par Tristan Roulot qui nous sert une pléthore de personnages destinés à se rencontrer (pour le meilleur ou pour le pire). Dans la veine des films de Guy Ritchie ou de Tarantino (Rock’n Rolla, Snatch, Pulp Fiction...) les intrigues vont bon train et l’on sent qu’à un moment tout ce petit monde se retrouvera pour un final explosif, ou plutôt... tranchant.

Les relations sont tendues entre Maman et les gangs, que ce soient les Japonais, les Colombiens et même les Gothiques.
© Roulot et Martinage, Psykoparis

Psykoparis est certainement l’une des nouveautés les plus originales du catalogue Soleil. Une série prévue en 3 tomes qu’il serait dommage de rater.

(par Nicolas Depraeter)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander l’ouvrage chez Amazon ou à la FNAC

 
Newsletter ActuaBD