Albums

Purple Heart T. 3 : « Le Serment de la Pieuvre » - Par Eric Warnauts et Gilles Raives – Éd. Le Lombard

Par Christian GRANGE le 29 août 2022                      Lien  
Polar classique et solide dans le New York des années 50, « Le Serment de la Pieuvre » -récit indépendant des précédents tomes- plaira aux amateurs du genre, à ceux qui accordent autant d'importance au dessin et aux couleurs qu'au scénario, bref à tous ceux qui apprécient de la bonne BD !

L’histoire ?
Frankie est suspendu au 22e étage d’une des tours du Rockfeller Center, bâtiment emblématique de Manhattan et de New York. L’homme est en train de repeindre des châssis de fenêtres, en plein Memorial Day, célébré chaque année le dernier lundi du mois de mai.

Lors d’une pause aux toilettes, il entend des coups de feu. Contrairement à la tradition, ils ne rendent pas hommage aux membres des forces armées des États-Unis morts au combat, mais ces détonations viennent de tuer un homme. Frankie devient, alors, le témoin gênant de ce meurtre dans les bureaux d’un cabaret, le Paris folies, et de la fuite des deux assassins. Il comprend très vite que les vigiles de la tour sont de mèche avec les tueurs et que la police ne se déplacera, donc, pas.
Pire encore, son patron est à son tour assassiné.

Frankie se planque chez Mary, son ex-belle-sœur qui tient un bar appartenant à Josuah Flanagan. Il est enquêteur privé de métier et récipiendaire de la Purple Heart pour services militaires rendus et pour la grave blessure qu’il a reçue pendant la Seconde Guerre mondiale. Josuah est aussi embarqué dans d’étranges histoires de « famille ».

Purple Heart T. 3 : « Le Serment de la Pieuvre » - Par Eric Warnauts et Gilles Raives – Éd. Le Lombard
1ère planche : statue d’Atlas portant sur ses épaules la voûte céleste, au Rockfeller center
Planche sans phylactère, en contre-plongée.

Troisième volume de la série mettant en scène un détective privé américain dans les années 1950, le Serment de la Pieuvre est visuellement très réussi (cf. la remarquable couverture de l’album, les deux pages intérieures qui donnent envie de lire l’album dans sa version crayonnée ou encore le travail sur les couleurs).

Le suspens est au rendez-vous avec un scénario complexe qui fait se rencontrer / percuter les maux de l’Amérique (drogue, maffias, corruption,…), sens de l’honneur et de la parole donnée et relations familiales.

Le choix de planches sans dialogue alternant avec d’autres plus bavardes, la séparation très nette des cases, des récitatifs en dessous de certaines cases et le trait lui aussi très net des dessins donnent un album d’une grande lisibilité.

Certains regretteront peut-être que le personnage principal n’ait pas un peu plus d’épaisseur. D’autant que les autres personnages, l’époque et les lieux sont bien incarnés.

Après avoir fait voyager leur lectorat du Congo belge à la Venise libertine du 18e siècle, du cinéma et des rêves hollywoodiens des années 1950 aux pavés parisiens de mai 68, de l’Allemagne nazie au Berlin de 1947, le duo Warnauts et Raives nous montrent l’envers du décor d’une société américaine où les individus sont pris dans des engrenages, le tout sans négliger les sentiments qui animent les un(e)s et les autres et la complexité des relations humaines.

Les amateurs de récit noir et de pin-up comme les lecteurs fidèles de ces auteurs, qui œuvrent à quatre mains depuis plus de 35 ans, devraient trouver leur compte dans la lecture de ce Serment de la Pieuvre.

(par Christian GRANGE)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782808201285

PAR Christian GRANGE  
A LIRE AUSSI  
Albums  
Derniers commentaires  
Newsletter ActuaBD