Rêveries d’Emanon - Par Shinji Kajio & Kenji Tsuruta - Ki-oon Latitudes

13 novembre 2020 0 commentaire
  • Il aura fallu 12 ans à Kenji Tsuruta pour finaliser ce tome. Deux ans seulement pour le lecteur francophone qui se souvient donc encore des deux précédents volumes intitulés respectivement "Souvenirs d’Emanon" et "Errances d’Emanon". De surprises en nostalgie, en passant par la compassion : Emanon nous emmène dans sa réalité onirique.

Exceptionnellement, notre héroïne se nomme ici, Eïko car sa mère, à qui elle a aspiré tous les souvenirs du monde, est encore en vie. Mais elle n’est hélas plus qu’une coquille vide, le regard perdu dans le vague et sans doute envahie par la tristesse d’avoir perdu un pan de sa vie.

Eïko de son coté fait des rencontres particulières, tantôt inattendue comme avec le jeune lycéen persuadé qu’ensemble, ils finiront par se marier car il est un nouveau maillon de l’humanité ; tantôt nostalgique quand il s’agit d’aller soutenir sa meilleure amie, Hikari, dans ses derniers jours.

Hikari, c’est une voyageuse temporelle déjà rencontrée dans les précédents tomes. Elle a la faculté de remonter le temps à condition de ne jamais se rendre là où une autre version d’elle-même se trouve. Un visage familier dans la vie d’Emanon qui peut difficilement s’attacher à qui que ce soit compte tenu de sa nature éternelle. Hikari est différente des autres personnes, grâce à son pouvoir, notre héroïne peut être sûre de la revoir, dans le passé comme dans le futur. Une perte donc considérable qui ne manquera pas de marquer le lecteur… tout en le prenant par surprise.

La trame du récit, scénarisé par Shinji Kajio (également auteur des romans), reste relativement la même, suivant l’héroïne dans son aventure du moment, qu’elle soit actuelle, passée ou à venir ; de même que le trait graphique qui déconcerte néanmoins avec plusieurs pages colorisées suivies par du noir et blanc classique pour un manga, même ci ce dernier est hors format.

Et une fois encore, certaines situations gardent une fin ouverte, soit pour inciter le lecteur à s’attarder aux romans, soit pour le plaisir d’imaginer ce qu’il pourrait advenir des protagonistes. Dans tous les cas, Emanon reste une valeur sûre et une aventure de science-fiction qui emmène le lecteur dans une certaine introspection et réflexion sur la vie.

Rêveries d'Emanon - Par Shinji Kajio & Kenji Tsuruta - Ki-oon Latitudes
©Kenji Tsuruta / Ki-oon Latitudes

(par Marc Vandermeer)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Rêveries d’Emanon. Scénario : Shinji Kajio. Dessin : Kenji Tsuruta. Editeur : Ki-oon. Traduction : Géraldine Oudin. Collection : Latitudes. 219 pages. Sortie : le 15 octobre 2020. Prix : 15 euros.

- Lire la chronique Souvenirs d’Emanon - Par Shinji Kajio & Kenji Tsuruta - Ki-oon Latitudes
- Lire la chronique Errances d’Emanon - Par Shinji Kajio & Kenji Tsuruta - Ki-oon Latitudes
- Lire la chronique Mirages d’Emanon - Par Shinji Kajio & Kenji Tsuruta - Ki-oon Latitudes
- Lire la chronique L’Île errante T1 - Par Kenji Tsuruta - Ki-oon
- Lire la chronique L’Île errante T2 - Par Kenji Tsuruta - Ki-oon

  Un commentaire ?