Newsletter ActuaBD

Sexxion X - Par Howard Mc Cock & David Génou - Tabou

  • Le sous-titre "Chattes hurlantes sur Grossenchtein" donne le ton de cette parodie érotique des traditionnels récits de guerre comment on pouvait en lire dans les romans de gare. Inventif, volontairement bourré de clichés et ponctué de personnages caricaturaux, Sexxion X distrait autant qu'il intrigue.

1942. Au cœur de la Forêt noire, dans un château bâti au centre d’un lac, sévit la Sexxion X, une cellule nazie spécialisée dans la torture sexuelle. Dirigée par Kirsten Kirsten, dont la perversion n’a d’égael que la cruauté, la Sexxion X a fait prisonnier le capitaine Bergerac et tente de le faire parler. Aussi les tortionnaires se livrent-ils à d’inventifs sévices pour briser la volonté de fer du valeureux combattant français.

Sexxion X - Par Howard Mc Cock & David Génou - Tabou

Près d’Agen, un groupuscule de résistants surnommés "Les Anges de Sainte Foy" ont bien l’intention de libérer l’officier de la France libre, et d’éradiquer la Sexxion X. Mais c’est sans compter sur le mystérieux et terrible « Projet Grand Golem » du Reich ! Une arme terrible qui se trouve dans les caves du château, et sur laquelle Hitler lui-même compte pour inverser le cours de la guerre. Les résistants pourront-ils libérer le capitaine Bergerac sans succomber aux propres tensions sexuelles qui agitent leur groupe ?

Nous vous parlions précédemment de Rhââl-Han - Le Fils des âges des filles pas farouches paru chez le même éditeur et réalisé par l’auteur au pseudonyme évocateur : Howard McCock. Un titre si réussi dans l’équilibre entre la parodie, l’hommage au neuvième art et quelques scènes délicieusement érotiques, que nous avons voulu découvrir le précédent opus réalisé l’auteur.

Même l’on aborde toujours la parodie, la partition est très différente pour Sexxion X. McCock a cette fois-là collaboré avec le dessinateur David Cénou, un auteur travaillant précédemment avec La Boîte à Bulles pour des récits (auto-)biographiques, et qui change ici complètement de registre !

Ceux qui recherchent de la finesse ou une histoire tendrement grivoise passeront leur tour : Sexxion X fait plus dans le treillis que la dentelle ! Entre les sévices infligés aux prisonniers et les relations qui ne manquent pas de poigne entre les résistants, le récit est plus SM que SS.

Heureusement, l’humour s’invite dans la partie : répliques de films cultes, jeu de mots à l’emporte-pièce et situations grotesques se tirent la bourre. Rajoutons à cela un Hitler qui mesure moins d’un mètre, et l’on obtient un récit plein de clichés à lire obligatoirement au second degré, surtout que la perspective de certaines cases restent assez approximative...

Session X reste finalement une lecture assez distrayante, dans la veine des Pulps au goût douteux. Une lecture qui se termine par un quatrième de couverture remplie de titres imaginaires, et qui confirme si c’était nécessaire, l’humour d’Howard McCock.

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Newsletter ActuaBD