« Siné Madame », un mensuel satirique entièrement réalisé par des femmes (notamment pour les hommes)

14 avril 2019 0 commentaire
  • Sous une splendide couverture de l’illustratrice Albertine Zullo paraîtra ce mercredi « Siné Madame », une « petite sœur » de la revue Siné Mensuel, un mensuel de huit pages uniquement réalisées par des femmes. Le slogan de cette feuille satirique, vendue 2,30€, sans publicité et tiré à 90 000 exemplaires, qui parodie le titre de « Figaro Madame » ? « Le journal qui ne simule pas ».

Sa directrice de publication, Catherine Sinet, l’épouse du défunt Siné, le précise auprès du Journal du Dimanche : il est « ni féministe ni féminin, il parlera des femmes comme on n’ose pas le faire, avec humour et engagement. » Dans l’esprit de Siné Mensuel, on suppose.

Dans l’équipe, des journalistes, des écrivaines, des autrices de BD, des illustratrices parmi lesquelles Charline Vanhoenacker, Florence Cestac, Isabelle Alonso, Constance, Roukiata Ouedraogo, Serena Reinaldi, Kate Entringer, Zoé Thouron, Florence Cestac, Catherine Sinet, Isabelle Alonso, Juliette Arnaud, Véronique Brocard, Willis from Tunis, Vera Makina...

« Siné Madame », un mensuel satirique entièrement réalisé par des femmes (notamment pour les hommes)

Sauf que Le Journal du Dimanche titre qu’il s’agit là du « premier mensuel satirique réalisé par des femmes ». Ce n’est pas tout à fait exact. Les amateurs de BD connaissent Ah Nana ! où publièrent Chantal Montellier, Nicole Claveloux, Olivia Clavel et déjà Florence Cestac entre 1976 et 1978. Bon d’accord, c’était un trimestriel. Mais il y a surtout dans le même registre le mensuel publié sans interruption depuis Mars 2011, la revue Bayan Yanı en Turquie dirigée par Ramize Erer, récipiendaire du Prix Couilles au cul du courage artistique à Angoulême en 2017 dont nous avions parlé sur ActuaBD. Souhaitons à Siné Madame une vie aussi riche et aussi longue pour la cause de femmes.

Il est très probable que cette initiative sera saluée par le Prix Artemisia pour la bande dessinée féminine en janvier prochain.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?