"Soleil froid", une anticipation glaçante

1er avril 2019 0 commentaire
  • Jean-Pierre Pécau s'amuse régulièrement à décortiquer l'Histoire. Il se projette cette fois sur l'avenir de l'Homme, avec son compère Damien. Au final, un récit plein de suspense... et de douloureuses vérités !

Un homme avance dans les vallées alpines, accompagné d’un robot de portage, heureusement doué de parole pour casser la solitude de cet ancien soldat. Jan cherche un refuge, loin des terres basses infestées par un virus mortel. En effet, 90% de la population humaine a été emportée par l’épidémie. Il faut donc se méfier de tout (des oiseaux qui colportent la maladie, des loups qui semblent éduqués à attaquer l’humain, etc.), mais surtout des Hommes dont les réflexes de survie ont brisé l’ensemble des principes moraux.

Restent quelques foyers isolés et un fol espoir, presque une légende : celle d’un labo qui aurait trouvé un remède contre la nouvelle peste. Alors Jan marche, et en vient à sillonner les massifs : des Alpes aux Pyrénées, en passant par les Cévennes. Toujours accompagné de son robot, prénommée Marguerite, Jan va faire la connaissance de deux femmes qui vont bouleverser sa vie... et celle de l’humanité.

"Soleil froid", une anticipation glaçante

Nous ne vous ferons pas l’affront de vous représenter Jean-Pierre Pécau, sans doute le scénariste le plus prolifique de ces quinze dernières années. Et pour camper au mieux les atours volontairement désolant de ce monde à l’abandon, il est une fois de plus accompagné de Damien. En effet, le tandem qui collabore depuis 1996, nous a déjà gratifié de la série Arcane Majeur, des Fées noires, de Cette Machine tue des fascistes, plusieurs Jour J, ainsi qu’une anticipation remarquée : Une Brève Histoire de l’avenir. Le duo remet le couvert avec Soleil froid. Mais plus question d’adapter un ouvrage de Jacques Attali, Pécau livre cette fois un scénario original.

Comme tout récit d’anticipation qui se respecte, Soleil froid pose un regard assez sombre sur notre humanité, en imaginant la façon dont notre civilisation pourrait s’effondrer en quelques mois ou quelques années. On ne peut pas parler d’une grande originalité à ce propos : certes, l’idée de rebondir sur la grippe aviaire fait sens, mais le concept du virus mortel qui terrasse l’homme revêt un petit air de déjà-vu.

Ce qui pourrait passer pour un manque d’innovation comporte ses bons côtés : notre focale se concentre sur le héros du récit, Jan, dont le tandem formé avec son robot-porteur ange-gardien réussit à rapidement capter l’attention. Pourtant, Jan n’est pas l’archétype du héros immaculé, il a du sang sur les mains. Et dans ce monde où la violence et la mort semblent régner en maîtresses, le lecteur doit se décider à apprécier ou non celui qu’il suit en permanence.

Brique par brique, Pécau place les différents éléments de son intrigue, pour terminer sur un final plein de révélations et d’action. Un suspense bien mené, dans la construction exponentielle. Le premier tome est chronologique, le second se déroule à deux moments différents, et le dernier livre les clés de l’intrigue.

Les quelques scènes plus creuses profitent heureusement du superbe dessin de Damien. Le monde de Soleil froid est dur, mais il est aussi beau, grâce à la nature qui a effacé (ou ré-intégré) l’Homme dans sa matrice. Les planches du dessinateur parviennent à mêler ces deux concepts, tant et si bien qu’à chaque page tournée, on se demande si on va profiter d’un décor spectaculaire ou d’une subite montée de la violence.

Une pleine page de Damien, comme un moment suspendu hors du temps
Soleil froid, T. 3, Pécau & Damien, © Delcourt 2019

Sans révolutionner le genre, Soleil froid se conclut en beauté avec un troisième opus qui répond à toutes les questions, tout en donnant au lecteur les voies pour qu’il devine lui-même l’avenir de l’humanité. Quant à celui de Pécau et Damien, à nos yeux, il est tout tracé : celui de prolonger leur collaboration !

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Lire les chroniques des tomes 1 HSN4 et 2 L.N..

Tous les visuels sont Pécau & Damien, Delcourt - 2019.

  Un commentaire ?