Presse & Fanzines

Tonnerre de Bulles n°35 : Bonheur de l’éclectisme !

Par Patrice Gentilhomme le 8 juin 2024                      Lien  
Fidèle à sa ligne éditoriale, TdB se consacre, une fois encore à des auteurs souvent loin des projecteurs mais non moins talentueux !

Ce qui caractérise la revue, c’est bien son éclectisme, son profond respect des auteurs (ne serait-ce que par la place réservée aux interviews) avec une volonté de privilégier une parole libre et érudite sur le travail et le parcours de créateurs à la démarche singulière.

Après un BEP génie civil, Guillaume Sorel est entré aux Arts appliqués de Lyon avant de fréquenter les Beaux-Arts à Paris ; un parcours qui lui a permis d’appréhender les différentes facettes des arts graphiques puis d’entamer une carrière dans l’illustration de jeux pour des revues comme Casus Belli. Cet univers gothique et fantastique a très vite nourri un style personnel soutenu par un usage maîtrisé de la couleur.

Des rencontres successives avec les scénaristes Mathieu Gallié ou Thomas Mosdi ont renforcé son intérêt pour le monde d’auteurs comme Walter Scott ou Robert-Louis Stevenson. À travers une longue et passionnante interview menée par Raymond Larpin, cet auteur discret se livre sans complaisance sur un itinéraire riche et diversifié.

Tonnerre de Bulles n°35 : Bonheur de l'éclectisme !
Et avec toujours une double couverture, pour chaque numéro !

Autre parcours, autre personnalité Laetitia Coryn est la seconde invitée de ce numéro de TdB. L’autrice d’une Incroyable Histoire du sexe (Les Arènes) a décidé de faire de la BD dès l’âge de 15 ans et ne s’est guère arrêtée depuis. Laurent Assuid et Christian Marmonnier l’ont rencontrée dans le bar du Train Bleu, le célèbre restaurant de la gare de Lyon à Paris. Fort d’un discours parfois trash et décomplexé, elle revient en détails sur une carrière déjà bien fournie.

Troisième personnalité présente dans ces pages, Marie Bardiaux-Vaïente relate la genèse et les enjeux liés à son dernier ouvrage Bobigny 1972 (Glénat), réalisé avec Carole Maurel, consacré au procès qui a fait bouger les lignes sur l’avortement, avant la loi Veil en 1974. Une scénariste qui allie engagement et talent avec force et conviction.

À travers ces trois portraits, la revue nous offre une autre regard sur une production éditoriale riche par sa diversité, les partis pris esthétiques et narratifs de ces créateurs.

À l’heure où la presse se porte mal, que nombre d’articles se réduisent à la seule promotion de produits marketing bien ciblés, faisant plus de place à la complaisance qu’au recul critique, TdB poursuit son travail de défrichage d’un paysage éditorial au bord de la saturation.

Une entreprise bien difficile, tenue à bout de bras par une poignée de passionnés, infatigables militants de la BD, une aventure qu’il convient de saluer et de soutenir.

Rappelons enfin que l’équipe des Petits Sapristains a commis aussi des hors-séries complets et érudits consacrés à quelques grands noms comme Tardi ou Bilal et plus récemment Emmanuel Lepage ou le regretté Jean-Claude Mézières, tous disponibles sur commande ou sur les nombreux festivals où nos Sapristains sont présents.

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN :

Les Petits Sapristains/Tonnerre des Bulles
La Chênaie Longue
35500 Sat Aubin-des-Landes
yannick.bonnant1@gmail.com

 
CONTENUS SPONSORISÉS  
PAR Patrice Gentilhomme  
A LIRE AUSSI  
Presse & Fanzines  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD