Newsletter ActuaBD

Une transmigration graphique pour "Le Troisième Œil"

  • La parution d'un album d'Olivier Ledroit est toujours un événement et ce nouveau livre ne déroge pas à la règle. Avec le premier volume de son nouveau récit intitulé "Le Troisième Œil", l'auteur renoue avec les ambiances de "Xoco", ce thriller fantastique scénarisé par Thomas Mosdi et qui avait marqué les esprits à l'époque de sa sortie en 1994. Mais avec ce "Troisième Œil", Ledroit ne se contente pas seulement de nous servir une sorte de "revival". D'abord parce que cette intrigue qui est marquée par les ambiances psychédéliques se déroule à Paris, ensuite parce que l'auteur en signe le scénario. Une première depuis l'album "La Porte écarlate" paru en 1998. Enfin, parce que ce concept popularisé dans les années 1950 par le mystificateur Lobsang Rampa, fondateur du "New Age", opère à son tour une transmigration.

Connaissez-vous la synesthésie ? Il s’agit d’une particularité assez rare que présentent certains individus. Elle a été découverte par le neurologue américain Richard Cytowic et fait référence au mélange des sens (ex : voir des sons, goûter des couleurs). Plus fréquemment, les synesthètes ont la faculté d’associer des couleurs à des lettres ou des chiffres (synesthésies graphème-couleur). Par exemple, voir la lettre A en rouge et la lettre B en bleu. Selon un article publié dans la revue Science et vie, la cause de ce trouble n’est pas connue mais la neurobiologiste Claire Martin du CNRS avance l’hypothèse que, chez l’enfant, il y a des connexions qui relient les aires sensorielles entre elles et disparaissent avec le temps. Chez les synesthètes, ces connexions pourraient persister et relier des aires sensorielles qui ne devraient pas l’être. Enfin, il semblerait que beaucoup de synesthètes sont des artistes, à l’instar du peintre russe Vassily Kandinsky.

Une transmigration graphique pour "Le Troisième Œil"
Olivier Ledroit nous gratifie d’une superbe illustration de la la cathédrale Notre-Dame de Paris
Olivier Ledroit © Glénat

Voir au-delà de la réalité

Mickaël Alphange est apprenti auprès de Philippe, un maître-verrier doublé d’un fin médiéviste spécialisé en alchimie, en astrologie et en géométrie sacrée. Les deux hommes travaillent ensemble sur la restauration des vitraux de la cathédrale Notre-Dame de Paris, ce qui donne l’opportunité au jeune homme de s’initier à la symbolique des couleurs pour les alchimistes.

Un soir, chez lui, Mickaël se consacre à ses passions : la musique et le cannabis. Alors qu’il est en pleine méditation, le surnaturel fait son irruption dans sa vie ; il ouvre par hasard la porte à un nouvel état de conscience. Son « troisième œil » s’est révélé ! L’apprenti se réveille cerné d’un halo bleuté. Il perçoit les contours d’auras aux apparences multiples chez les Parisiens et les animaux qui l’entourent.

Au début, l’expérience est fort plaisante mais au fur et à mesure de ses déambulations, les rêveries psychédéliques laissent bientôt la place à des phasmes malveillants, déprimants, voir menaçants. Ces démons sortis d’une autre dimension sont à sa poursuite et s’il veut sauver sa vie, Mickaël va devoir exploiter son nouveau pouvoir. Sur les conseils de Philippe, il rend visite à Jean-Michel Montrachet, qui va l’initier à la maîtrise de son don. Ainsi débute sa formation de “Veilleur de Crépuscule”.

Le Troisième Œil Acte 1 : La Ville lumière
Olivier Ledroit © Glénat

Deux ans après avoir bouclé la série Steampunk-Fantasy Wika (scénario de Thomas Day, éd. Glénat), Olivier Ledroit fait un retour remarqué avec ce premier album d’une nouvelle trilogie intitulée Le Troisième Œil. Nous connaissons tous le talent d’illustrateur du dessinateur de Requiem, nous devrions être habitués. Pourtant, il arrive encore à nous en mettre pleine la vue. Graphiquement, ce Troisième Œil est une pure merveille ! L’auteur nous sert cent pages de haute volée, dont le style nous rappelle agréablement le premier cycle de Xoco.

Chose rare, Ledroit signe lui-même le scénario de cette nouvelle série qui est marqué par de longs monologues hallucinés du héros, ainsi que par le livre Introduction à la géographie sacrée de Paris, barque d’Isis de Jean Phaure. Le Troisième Œil est un récit qui prend son temps, qui nous perd parfois dans les délires mystiques de Mickaël mais la beauté des dessins compensent ce petit défaut.

En résumé, si vous êtes fans d’Olivier Ledroit, de polars mystiques ou de Fantasy urbaine, nous ne pouvons que vous recommander l’achat de cet album.

Voir en ligne : Découvrez la série "Le Troisième Œil" sur le site des éditions Glénat

(par Christian MISSIA DIO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Newsletter ActuaBD