X-men : "Jeunes filles en fuite" - Par C. Claremont & M. Manara - Panini Comics

9 juillet 2011 6 commentaires
  • Associé à Chris Claremont, l'un des plus emblématiques scénariste des X-Men, Manara la légende de la bande dessinée érotique italienen assouvit de nombreux fantasmes en prêtant son trait langoureux aux plus célèbres X-women.

Si vous aviez déjà rêvé de voir les X-women faire autre chose que se battre et prendre du temps pour explorer plus en profondeur leurs charmes, cet album est irrémédiablement pour vous.

Le scénario de Chris Claremont est loin d’être révolutionnaire, mais soyons honnête, est-ce vraiment cela qui est recherché ici ?

Quand en face, nous avons ce vieux coquin de Manara qui estime que les tenues moulantes des super-héroïnes ne sont plus suffisantes pour notre libido, on devient étonnement indulgent concernant la trame narrative.

Ainsi, Tornade, Malicia, Emma Frost, Étincelle, Circé et Rachel Summers se retrouvent entre bombes pour s’offrir des vacances en bikini. Mais quand l’une se fait kidnapper, leur sang ne fait qu’un tour et leur réponse retentit d’une seule voix : "Dénudons nous et partons à son secours !"

Fort bien !

X-men : "Jeunes filles en fuite" - Par C. Claremont & M. Manara - Panini Comics

C’est donc parti pour 40 pages de pur charme dans lesquelles Manara s’applique à nous faire voir les plus belles élèves du professeur X sous un jour nouveau. Un jour qui célèbre l’explosion d’hormones où chaque pose est pétrie de sensualité, où les peaux sont moites et les reins envahis d’un feu dévorant.

En revanche, cela reste une production américaine, donc vous pouvez dès maintenant remettre au placard vos attentes de tétons. Dans le monde merveilleux de l’Oncle Sam, on ne tolère guère les mamelles.

Ça a du être dur pour le célèbre dessinateur...

xmen_jeunefilleenfuite_manara_juillet_2011

(par Mathieu Drouot)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
6 Messages :
  • Suis-je le seul à trouver ces dessins laids et d’une froideur sans égale ? Et je ne parle pas du ridicule achevé de toutes ces poses... A côté de ces planches Bob et Bobette parait un sommet de l’érotisme...

    Bon j’exagère un rien mais vous aurez compris ma pensée. D’autant plus regrettable que le dessinateur de Guiseppe Bergman ou d’Un été indien a prouvé à maintes reprises qu’il savait dessiner.

    Répondre à ce message

    • Répondu par P. le 12 juillet 2011 à  17:54 :

      Si celà peut vous réconforter, non, vous n’etes pas le seul...

      Répondre à ce message

    • Répondu le 13 juillet 2011 à  00:55 :

      Manara vieillit, ça n’a plus la classe de sa jeunesse (et elles ont toutes des têtes d’actrices porno refaites, voire de poupées gonflables).

      Répondre à ce message

    • Répondu le 17 juillet 2011 à  01:55 :

      Faut dire que les couleurs ordi, ça n’arrange pas...

      Répondre à ce message

  • Ah bon...
    Je ne suis pas un grand fan de BD érotique, mais le dessin de Manara m’a toujours époustouflé ! La souplesse de son dessin, la perfection des attitudes, le tout fait avec économie de traits. Moi je suis à chaque fois séduit ! Oui ses femmes se ressemblent souvent, mais la grande majorité des dessinateurs ont ce petit défaut. Quand on voit la qualité moyenne de nombreux dessinateurs particulièrement lorsqu’il s’agit de la rigidité des personnages (désolé je ne veux pas faire de jeu de mots vu le contexte, mais c’est ça)je vous le redit : Manara est un maître du dessin !!!

    Répondre à ce message

  • En tant que traducteur de comics, je tiens à féliciter le confrère qui a trouvé "Jeunes filles en fuite" pour cette BD des deux pervers Claremont et Manara. Bien joué !

    Répondre à ce message