Philippe Geluck : "Enfin libre !"

22 janvier 2013 par philippe capart
  • L’idée qu’un dessinateur fait vendre plus de journaux me paraît évidente ! La bande dessinée a émergé de ce constat à la fin du 19ième et meurt aujourd’hui (sous sa forme première) parce que les rédactions ou ses décisionnaires, ont perdus cette évidence de vue.
    Il y a quelques années le directeur du Figaro, si je me souviens bien, refusaient d’admettre à Goscinny que la présence d’Astérix dans son magazine avait booster de manière significative les ventes.
    Aujourd’hui, la bande dessinée présente en presse n’est que de la prépublication d’album, artificiellement découpée et n’a aucun attrait.Rien à voir avec (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.