Angoulême 2016 : Désormais la sélection officielle ne représente plus la bande dessinée francophone.

21 janvier 2016 par kyle william
  • Ce discours aurait un sens si la BD populaire était produite par le peuple ; elle est aujourd’hui produite par 3 ou 4 majors qui dupliquent à l’infini et à destination des hypermarchés des formules et des stéréotypes qui ont fonctionné précédemment… résultat, la BD "populaire" n’est souvent pas de grande qualité car elle est produite de façon industrielle par des entreprises qui se soucient au fond très peu de ce que le "peuple" pourrait souhaiter lire de différent.
    S’il y a parfois plus d’originalité et de qualité dans la BD dite "snob", "indépendante", ou "underground", et si cette qualité est parfois (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.